Mes 11 conseils pour un investisseur débutant

J’avais écrit cet article dans le cadre d’un carnaval d’articles que j’ai organisé sur le blog.

Suite aux différentes remontées positives sur ce billet j’ai décidé de mettre un lien sur le menu du site pour inciter les débutants à le parcourir.

Cette page sera mise à jour au fur et à mesure pour que vous puissiez bénéficier d’informations nouvelles et pertinentes.

 

Tout au long de cet article je répondrais à la question « Que conseilleriez-vous à un débutant qui veut commencer à placer son argent ? ».

 

 

Je vais donc vous donner des conseils.

Conseils qui sont un ensemble de bonnes pratiques.

Ils s’adressent en premier lieu à un investisseur débutant.

 

Mais ils seront tout autant bénéfiques à quelqu’un qui s’est déjà lancé dans l’aventure.

Pour ces personnes il s’agira de faire une piqure de rappel 😉 .

Et vérifier que l’on n’a pas oublié certaines choses simples mais efficaces.

 

 

 

Analogie entre une maison et l’investissement

Durant cet article je vais utiliser des analogies entre l’investissement et une maison.

 

Tout comme un logement doit être bien construit pour être à l’épreuve du temps.

Votre vie d’investisseur doit tenir sur la durée.

Analogie maison investissement

 

Si on regarde de plus près, on constate que chaque habitation est décorée et agencée différemment.

Mais qu’il y a parfois des similitudes, avec des pièces qui se ressemblent ou du mobilier acheté au même endroit.

Et c’est pareil pour les investisseurs, les stratégies et les façons de faire ne seront pas les mêmes.

Mais on retrouve souvent des produits ou des allocations d’actifs plus ou moins identiques.

 

Si on regarde le temps que l’on passe dans une maison pour la décorations ou l’agencement des pièces.

On voit qu’il faut plus de temps pour ces fignolages que pour la construction des fondations.

Car la décoration et l’agencement se font en continue pendant la vie du bien.

Nous allons voir qu’il se passe le même phénomène pour un investisseur.

Pour qui créer des bases solides sera plus rapide que d’investir à proprement parler.

 

 

 

Des fondations robustes

Avant de construire la maison, il faut bâtir des fondations.

Ces fondations serviront à maintenir l’édifice et assurerons sa solidité.

Fondations financières robustes

 

Un investisseur doit lui aussi avoir des fondations solides sur lesquelles il pourra s’appuyer.

Elles lui serviront à faire face aux coups durs, à pouvoir investir d’avantage ou à avoir plus d’argent.

 

 

Conseil 1 : Avoir une bonne épargne

C’est une base universelle, l’équivalent du béton armé.

 

Elle vous servira à plusieurs choses :

  • Faire face aux coups durs en vous aidant de l’épargne de précaution.
    Pour parer à une dépense urgente et imprévue comme le changement d’un frigo ou la réparation de votre auto.
  • Préparer des projets importants pour vous avec l’épargne projet.
    Comme mettre de côté pour vos vacances, les études de vos enfants ou l’achat d’un bien de consommation.
  • Cumuler suffisamment d’argent pour investir grâce à l’épargne investissement.
    Ce qui vous permettra d’investir, en achetant cash ou en faisant un apport.

 

Un investisseur débutant devra donc veillez à mettre en place ces 3 types d’épargnes.

Notamment la première qui sera pour lui un véritable filet de sécurité.

 

 

Conseil 2 : Connaitre ses flux de trésoreries

Pour agir sur une chose il faut la comprendre.

Et pour cela il faut regarder ce qu’il se passe.

 

On pourra ensuite analyser les résultats et déterminer s’ils sont en accord avec nos attentes.

Si ce n’est pas le cas, on saura quoi faire pour résoudre de problème.

Et si on est dans les clous, on pourra toujours trouver un moyen d’améliorer les choses.

 

Pour vos finances, je vous recommande chaudement de connaitre vos flux de trésoreries.

Que ce soit vos dépenses, mais aussi vos revenus.

Vous ne pourrez sans doute pas agir directement sur le second point.

Mais pour le premier oui !

Et c’est en regardant ce qui se passe dans vos comptes que vous y arriverez.

 

Le mieux c’est de créer un tableau de suivi de vos finances.

J’offre d’ailleurs un tel outil aux personnes qui s’inscrivent à la newsletter.

Si vous avez envie d’avoir un tableau clé en main pour agir rapidement.

N’hésitez pas à vous inscrire gratuitement en bas de cet article.

 

En connaissant clairement ce qui se passe sur ses comptes bancaires.

Un investisseur débutant pourra donc calculer les sommes qu’il peut investir.

Et déterminer si elles sont en accord avec ses objectifs, ou s’il doit changer quelque chose pour y arriver.

 

 

Conseil 3 : Réduire ses dépenses

Ce point se place dans la continuité du précédent.

Réduire ses dépenses

 

La réduction de vos dépenses vous permettra d’avoir plus d’argent.

Facilement, rapidement et surtout sans augmentation de vos revenus.

Un autre point positif, ces sommes ne sont pas imposables puisque vous payez déjà des impôts dessus.

Chaque euro économisé tombe donc directement dans votre poche.

 

Vous pouvez à l’aide du tableau dont je parlais dans le 2ème conseil, connaitre vos sorties d’argent.

Puis vous devez les analyser pour optimiser vos dépenses.

Mieux, au lieu de vous cantonner au mois, vous pouvez annualiser vos dépenses.

A l’échelle de l’année les sommes seront plus importantes et surtout plus parlantes.

 

Les sommes économisées pourront vous servir à épargner plus et donc à atteindre vos objectifs d’investissement plus rapidement.

Ce qui est important pour un investisseur débutant lorsqu’il voudra se lancer et aura besoin de fonds.

 

 

Conseil 4 : Avoir un travail qui vous convient

Et pourquoi pas augmenter votre niveau de revenus ?

Ou avoir un cadre de vie plus serein en choisissant un nouvel emploi ?

 

Je pense que vous comprenez aisément le premier argument.

Avec plus d’argent vous pouvez épargner plus.

C’est d’ailleurs souvent plus facile d’être payé plus en changeant d’entreprise, qu’en restant dans la même.

Couplé au conseil précédent vous pourrez faire des étincelles.

 

Mais le second point est aussi important.

Car si vous vous sentez mieux au travail, il en sera de même dans votre vie en général.

Si vous avez un emploi plus épanouissant, vous serrez également plus heureux.

C’est cet aspect positif qui est important.

 

Si vous êtes positif et que vous vous sentez bien.

Vous serrez plus concentré et plus ouvert d’esprit pour analyser les opportunités qui s’offrent à vous.

Notamment en ce qui concerne l’investissement.

 

C’est certes tout bête et pourtant.

Je suis sur que vous pouvez plus facilement analyser une situation et vous projeter.

Quand vous êtes en pleine forme et avec le moral, que quand vous êtes fatigué et avec un moral en berne.

Alors si vous le pouvez et que vous n’êtes pas bien dans votre boulot, essayez d’en changer.

 

Un autre point positif en cas de changement d’emploi et donc d’environnement.

C’est que vous sortirez de votre zone de confort et que vous devez vous adapter à de nouvelles choses.

Ce qui développera votre ouverture d’esprit et fera baisser votre peur de l’inconnu.

Deux choses importantes pour un investisseur.

 

 

 

Un plancher, des murs et un toit

Maintenant que nous avons vu comment construire les fondations, passons à la suite.

Que votre maison possède un ou plusieurs niveaux.

Vous aurez toujours un plancher, des murs et un toit.

Une structure solide

 

Un investisseur aura lui un apprentissage, des objectifs et une stratégie.

L’apprentissage et l’envie d’apprendre en particulier. Sont primordial pour comprendre le monde de l’investissement et être autonome. Comme un plancher, cet apprentissage soutiendra chacun de vos pas.

Il vous faudra aussi des stratégies pour avancer et vous rapprocher de vos objectifs. Ces stratégies sont comme les murs porteurs qui soutiennent votre logement. Elles permettent à vos investissements de prendre forme et de ne pas s’effondrer.

Enfin le toit représente les objectifs à atteindre. Au début il faudra lever les yeux au ciel pour les voir, en faisant attention à ne pas être ébloui. Puis une fois atteints, vous pourrez depuis ce lieu en hauteur observer tout votre patrimoine.

 

 

Conseil 5 : Se former

Il n’y a pas de secrets.

Si vous voulez investir et gagner bien plus que ce que propose votre banquier, il va falloir vous former.

 

Cela vous sera très utile pour connaitre le marché, les différents produits disponibles, leurs caractéristiques, leurs prix et leurs rendements.

Puis pour savoir comment chaque chose fonctionne.

Vous pourrez alors comparer les choses, choisir la meilleure opportunité et la négocier s’il le faut.

 

Dit comme ça, ça semble facile…

Je vous rassure, ce n’est pas très difficile de se former mais il ne faudra y consacrer du temps.

Ne comptez ni sur les banquiers, ni sur les médias et ni sur l’école pour vous enseigner ces bases.

 

Vous avez par contre à votre disposition des outils puissants :

  • Des blogs.
    Avec des auteurs passionnés qui n’hésitent pas à partager ce qu’ils ont appris avec vous et vous transmettent des trucs et astuces.
    Je vous conseille bien sur mon blog, mais aussi ceux qui participent au carnaval d’articles.
  • Des formations.
    Souvent payantes mais avec une vraie valeur ajoutée.
    Il faudra être attentif à choisir une formation de qualité et en phase avec vos objectifs.
  • Vous !
    Non non je ne suis pas fou 😉
    En étant curieux et surtout à l’écoute. Même si vous pensez qu’un de vos interlocuteurs a tord ou que ce qu’il dit ne vous intéresse pas. Vous serrez surpris de voir que vous allez quand même apprendre des choses.

 

En tout cas n’hésitez pas à vous former et vous en serrez récompensé.

En étant plus à l’aise vous trouverez de meilleurs arguments pour convaincre et vous comprendrez les choses bien plus vite.

Ce qui est très utile pour juger de la qualité d’un investissement et pour négocier avec un vendeur ou un banquier.

 

J’envie l’investisseur débutant qui aura pleins de choses importantes et surtout très intéressantes à étudier.

Pour appréhender le fonctionnement des choses puis devenir pleinement opérationnel.

 

 

Conseil 6 : Définir des objectifs

Pour commencer n’importe quel voyage il faut choisir une destination.

Elle peut être définie clairement par le nom d’une ville ou d’un lieu.

Ou bien hasardeuse pour quelqu’un qui marche droit devant.

Définir des objectifs financiers

 

Je vous conseille de définir le plus clairement possible vos objectifs.

Ne vous inquiétez pas, ils ne sont pas gravés dans le marbre.

Et vous pourrez les peaufiner au fur et à mesure de votre avancement.

 

Si vous voulez investir en bourse.

Vous allez par exemple vous dire au début : Je veux posséder 5000 € d’actions à dividendes croissants.

Puis avec l’expérience, cet objectif deviendra : Je veux posséder 5000 € d’actions à dividendes croissants, avec 7 % de rendement annuel.

Puis une fois votre but atteint, vous augmenterez certainement le montant d’actions à posséder, le rendement ou mieux les 2 !

 

Pour un investissement immobilier c’est presque la même chose.

Très souvent on commence par définir le nombre de biens que l’on veut posséder.

Puis avec l’expérience on ajoute le rendement, le type de logement et parfois même la localisation.

 

Un investisseur débutant n’aura sans doute pas le recul nécessaire pour avoir des objectifs précis.

Il doit quand même essayer le plus possible de déterminer ses buts même s’ils sont vagues.

Cela lui permettra d’avancer et de constater le chemin parcouru quelques temps plus tard.

Ce qui lui permettra de constater qu’il a bien avancé et le motivera d’autant plus pour la suite.

 

Nous venons de voir qu’il faut définir un but à atteindre.

Regardons maintenant les moyens à mettre en œuvre pour y arriver.

 

 

Conseil 7 : Avoir une stratégie

En plus des objectifs qui vous permettent de savoir où aller.

La stratégie vous permet de savoir comment y aller.

 

Pour atteindrez vos objectifs, vous avez plusieurs chemins possibles.

Et c’est cette stratégie qui va déterminer les endroits par lesquels vous allez passer.

 

Sur le long terme c’est votre stratégie qui devra guider vos pas.

Même si sur l’instant vous avez envie d’abandonner.

Des difficultés financières, personnelles ou familiales risque de joncher votre parcours.

Et de vous faire douter à court terme.

Mais vous devez tenir bon et ne pas perdre votre vision à long terme.

 

Vous l’avez deviné, quand on investi le mental est primordial.

S’adapter au moment présent, sans dévier du cap que vous vous êtes fixé doit être une partie intégrante de votre stratégie.

Vous pouvez bien sur faire des ajustements de circonstances.

Mais essayez de tenir bon tant que possible.

 

Un autre aspect de cette stratégie concerne ce que vous allez faire et comment vous allez le faire pour atteindre votre objectif.

Si vous voulez posséder 5000 € d’actions.

Elle déterminera le type d’actions que vous devez acheter, l’allocation d’actifs et la durée de détention.

Le rendement ou le réinvestissement des dividendes peuvent aussi venir se greffer.

En gros vous aurez un ensemble de règles, un code, et vous devrez le respecter.

 

La détermination de votre stratégie ne doit donc pas être faite à la légère.

Car si elle est mauvaise vous devrez en changer.

Ce qui impliquera potentiellement de défaire tout ce que vous avez réalisé.

Et donc dans l’exemple que j’ai donné, vendre vos actions pour en acheter d’autres.

C’est pour cela que vous devez suivre les 2 points précédents, vous former et définir vos objectifs avant d’établir votre stratégie.

 

 

 

Une déco à votre goût

Maintenant que la maison est construite, il reste à la personnaliser.

Cette phase sera la plus longue de toute car votre patrimoine sera en constante évolution.

Une deco a votre gout

 

Mais avec vos bases solides ça ne devrait pas poser de problèmes 😉 .

Les 2 points précédents ont permis de planter le décor.

C’est ici que nous allons entrer dans le vif du sujet !

 

Quand la maison est habitable, il reste à la meubler et à la décorer.

Vous pouvez soit réutiliser des équipements que vous avez déjà, soit en acheter de nouveaux.

C’est à ce moment là que vous choisirez l’agencement de chaque pièce et leurs décorations.

Cette première étape de mise en place prendra du temps.

 

Puis par petites touches, vous changerez la décoration, l’agencement, voir le mobilier.

Cette évolution constante se fera sur une longue période.

Au quotidien, vous n’avez donc pas à vous en préoccuper.

Mais une à plusieurs fois par an vous apporterez quelques ajustements.

Au bout de quelques temps, vous aurez peut être envie de rafraichir votre logement, d’abattre des cloisons ou d’étendre la surface habitable.

Ces opérations prendront un peu plus de temps mais sont nécessaires sur la durée pour que votre bien ne tombe pas en décrépitude.

 

Pour vos investissements, une fois les bases acquises, vous pourrez vous lancer.

Cette première étape prendra aussi un certains temps car vous devez déterminer ce que vous voulez faire.

Quand tout sera en place, vous ne ferrez que quelques changements mineurs.

Puis quelques années plus tard vous devrez vérifier que votre allocation d’actif correspond toujours à vos besoins.

Il vous faudra peut être vendre des investissements, faire tourner votre portefeuille ou investir sur de nouvelles choses.

Ces évolutions sont nécessaires pour que votre patrimoine soit en phase avec vos objectifs et vos buts.

 

 

Conseil 8 : L’allocation d’actifs

Elle est à tord souvent négligée.

Ou mal utilisée.

C’est pourtant un formidable outil pour tout investisseur.

 

Si on regarde de plus près le problème.

On constate qu’il y a 2 types de personnes :

  • Ceux qui font une allocation d’actifs qu’une fois qu’ils ont investis.
    Elle ne représente donc que la répartition de leur patrimoine actuel.
  • Et ceux qui déterminent en amont une allocation d’actifs en phase avec leurs objectifs.
    Elle sera alors comme une carte routière ou un GPS.
    Et elle déterminera dans quel types de placement vous allez investir.
    Vous l’utilisez comme un outil et vous ne la subissez pas comme dans le premier cas.

 

Vous l’avez compris, il vaut mieux faire partie de la deuxième catégorie de personnes que de la première.

Nous allons voir rapidement à quoi ressemble une allocation d’actifs, pour que vous puissiez construire la votre.

 

Elle représente tout simplement le pourcentage de chaque type d’actifs dans votre patrimoine :

  • Liquidités (compte courant)
  • Epargne bancaire
  • Assurance vie
  • Bourse
  • Immobilier
  • Autre (or, forêts, …)

 

Il est possible de descendre dans le niveau de détail pour chaque classe d’actifs.

Par exemple pour bourse avec actions, obligations.

Pour l’assurance vie avec les fonds euros et les unités de comptes.

Ou pour l’immobilier avec résidence principale, T2 en location, SCPI, etc…

Au début, je vous recommande de rester sur les grandes classes.

Puis au fil du temps et de vos investissements, de descendre d’un niveau ou deux dans les détails.

 

Ce que vous devez faire avant toutes choses, c’est déterminer votre allocation d’actifs actuelle.

Puis d’en faire une deuxième, idéale en incluant vos objectifs.

Au fil du temps et de vos investissements, vous ferrez évoluer votre allocation actuelle.

Et vous constaterez que vous tendez de plus en plus vers l’allocation idéale.

 

Un investisseur débutant n’aura soit pas beaucoup d’actifs.

Soit de l’épargne et de l’assurance vie.

Il sera donc bien plus facile de faire l’allocation d’actifs actuelle.

Et de constater les changements de répartition au fur et à mesure des investissements.

 

 

Conseil 9 : L’assurance vie

Elle constitue souvent les premiers pas d’un investisseur.

Grâce à sa facilité de fonctionnement, d’ouverture et sa fiscalité attractive après 8 ans.

Investissement assurance vie

 

Une Assurance Vie est constitué d’un ou plusieurs fonds euros.

Ce compartiment sécurisé de votre contrat vous permet d’avoir un meilleur rendement que les livrets bancaires.

Tout en garantissant le capital et les intérêts acquis années après années.

Ils sont constitués en grande partie d’obligations d’Etats pour ceux d’anciennes générations.

Ou d’obligations d’entreprises, d’immobilier ou d’actions pour les fonds euros nouvelle génération.

Sur ces nouveaux fonds plus dynamiques, le rendement est pour l’instant supérieur.

Mais ils ne sont pas à l’abri d’un renversement de tendance dans quelques années.

 

Les contrats multi-supports, aujourd’hui majoritaires vous permettent d’investir dans des unités de comptes (UC).

Qui représentent des fonds tel que des SICAV, des OPCVM, des FCP ou même des SCPI.

L’argent placé dans les UC n’est pas garanti mais elles apportent une souplesse et une diversification intéressante.

Vous pouvez ainsi doper votre rendement pendant les périodes de hausse boursière.

Ou parier sur la stabilité des revenus de l’immobilier sur le long terme.

 

C’est un outil universel que je conseille à chaque investisseur, notamment un investisseur débutant.

Et qui permettra de bénéficier après 8 ans d’une fiscalité des plus-values assez avantageuse.

Pour en savoir plus sur ce produit et sur la fiscalité, vous pouvez consulter l’article que j’ai écrit sur l’assurance vie.

 

Je vous recommande aussi de choisir un contrat avec peu de frais tel les contrats en ligne.

Notamment ceux de Fortuneo ou Boursorama qui font l’unanimité.

Votre rendement sera alors bien plus important.

Et surtout vous n’aurez pas de frais à payer de tous les côtés.

 

 

Conseil 10 : Investir en bourse

Parier sur l’avenir d’une entreprise.

Tout en vous enrichissant.

C’est ce que propose la bourse.

Attention tout de même à ne pas vous brûler les ailles.

 

En période de hausse, comme en ce moment (2012 à 2014).

Il est possible de faire facilement de très belles affaires sur les actions car le marché augmente.

Alors qu’en période de baisse il faudra être bien plus vigilant et choisir des actifs de qualité à un prix bien décoté.

Ces enseignements sont toujours vrais, mais beaucoup plus sur le court terme.

 

A long terme, les actions sont un outil puissant pour faire fructifier votre capital.

Au Etats Unis l’index S&P 500, souvent utilisé en référence car il regroupe 500 entreprises cotées :

A rapporté depuis sa création en 1970 un rendement annuel médian de 12.64 %.

15.79 % si on avait réinvestit les dividendes.

 

En France le CAC 40, qui regroupe lui 40 entreprises cotées s’est également bien défendu :

Il a rapporté depuis sa création en 1987 un rendement moyen de 8.72 %.

11.13 % en moyenne si on réinvestit les dividendes.

Source : Wikipédia S&P500CAC40.

 

Nous venons de voir pourquoi les actions sont les stars de la bourse.

Mais il ne faut pas oublier les obligations ou les fonds.

Les premiers sont de la dette d’Etat ou d’entreprise.

Alors que les seconds sont des produits clés en main pour les investisseurs avec peu de temps ou de connaissances.

Pour en savoir plus sur la bourse, les actions, obligations et fonds, vous pouvez lire cet article.

 

 

Conseil 11 : L’immobilier

La pierre est quelque chose de réel et tangible.

Par rapport aux autres investissements, on peut la voir et la toucher.

Elle rassure donc énormément les investisseurs.

Investissement immobilier

 

Je n’ai pas encore vraiment parlé de l’immobilier sur ce blog.

Alors que j’ai pu le faire chez des confrères dans des articles invités.

Ce qui ne m’empêche pas d’aimer cette thématique et d’avoir des articles en préparation 😉

 

Pour revenir au sujet, il y a plusieurs façons d’investir dans l’immobilier.

C’est comme pour la bourse, vous pouvez le faire en direct ou via des sociétés de gestion.

 

L’investissement en direct a l’avantage de vous permettre de gagner plus et de tout maitriser.

Mais il faudra en contre partie mieux se former et y consacrer plus de temps.

L’éventail de biens disponibles permet de faire un vrai panachage.

Parking, garage, studio, T2, T3, T4,  maison, voir même entrepôt.

Et vous avez la possibilité d’acheter un bien neuf ou ancien.

L’intérêt de l’ancien concerne la possibilité de négocier le prix.

Et également d’acheter un bien moins cher car il a besoin de travaux.

Une fois les travaux effectués le prix va mécaniquement augmenté, et vous pourrez le louer plus cher qu’avant.

 

Les SCPI, appelées également pierre-papier sont comme un fond.

La société de gestion achète, loue, entretien puis vend des biens immobiliers.

Vous ne vous occupez de rien, si ce n’est d’acheter des parts et encaisser les loyers.

Cet investissement clé en main est donc facile à réaliser.

Son gros avantage est qu’il permet d’attaquer le marché de l’immobilier d’entreprise ou des murs de commerces.

Bien plus rentable que l’habitation et difficile d’accès en direct.

 

Ces 2 types d’investissement, en direct ou avec des SCPI.

Offrent la possibilité d’avoir un prêt de la part des banques.

Et d’utiliser ce qu’on appel l’effet de levier du crédit.

Il vous permet de financer un bien que vous n’auriez pas pu vous payer grâce à la dette.

Plus les encaissés loyers seront importants et plus l’effet de levier le sera également.

Attention toutefois à ne pas vous bruler les ailles en étant trop gourmand.

 

Certaines personnes arrivent même à autofinancer leurs achats immobiliers.

C’est à dire que le loyer versé par le locataire couvre les charges du crédit et de l’entretien du bien.

C’est un très bon objectif qui vous permet de décupler l’effet de levier.

Vous ne devez pas non plus renoncer à un bien qui pourra s’avérer rentable sur le long terme.

Mais qui nécessitera que vous mettiez la main à la poche de quelques dizaines d’euros par mois pendant la phase de prêt.

 

Il faut donc bien vous poser et évaluer la situation.

Car il est possible qu’entre un bien autofinancé et un autre qui nécessitera 30 €/mois de votre poche pendant 20 ans.

Soit un écart de 7’200 € au bout de 20 ans.

Le gain pour vous soit plus avantageux pour le 2ème malgré cette différence…

Par exemple si le bien vaut 15’000€ de plus :

Car lors de la revente l’écart est de 7’800 € en sa faveur.

Une personne vigilante regardera tout les paramètres et arrivera à cette conclusion.

 

Loin de moi l’idée de créer la polémique, je veux juste que vous gardiez votre esprit critique.

Et que vous ne sautiez pas comme un mouton sur un bien sous prétexte qu’il s’autofinance.

D’autant plus que vous signerez un prêt sur environ 20 ans !

 

Je pense au contraire que comprendre les choses pour mieux les comparer et choisir la meilleure opportunité.

Est ce qui fera la différence pour vous sur le long terme.

Si en plus vous n’avez aucun argent à sortir, tant mieux.

Sinon étudiez bien la situation et vous ferrez peut-être une très belle affaire quand même.

 

 

 

Conclusion

Vous avez pu voir tout au long de cet article que je renvoyais à des billets précédents.

 

La thématique de ce blog s’adresse à tous ceux qui veulent gérer leurs finances personnelles et en reprendre le contrôle.

J’ai donc précédemment partagé avec vous une bonne partie des conseils à appliquer pour investir.

Si vous voulez approfondir les points que nous venons de voir rapidement dans cet article.

N’hésitez pas à suivre les différents liens.

Et que vous soyez déjà à l’aise ou un investisseur débutant qui veut se lancer, je suis sur que vous (ré)apprendrez pleins de choses 😉 .

 

Le champ des possibles s’ouvre maintenant devant vous.

Le champ des possibles s'ouvre devant vous

Il ne reste plus qu’à vous lancer !!!

 

Cette dernière étape est très importante pour vous et votre réussite financière.

En suivant les différents conseils que je vous ai donné tout au long de l’article vous devriez y arriver 😉 .

Une dernière petite astuce avant le résumé des points que nous venons de voir, restez positif !

 

N’oubliez surtout pas les fondamentaux, les fondations pour avoir les reins solides pour investir :

  • Avoir une bonne épargne
  • Connaitre ses flux de trésoreries
  • Réduire ses dépenses
  • Avoir un travail qui vous convient

 

Mais aussi la structure qui vous permettra de soutenir vos pas ainsi que tout l’édifice que vous êtes en train de construire :

  • Se former
  • Définir des objectifs
  • Avoir une stratégie

 

Puis vous devrez vous lancer et investir. Avec le temps vous n’aurez qu’à peaufiner pour atteindre vos nouveaux objectifs :

  • L’allocation d’actifs
  • L’assurance vie
  • Investir en bourse
  • L’immobilier

 

 

 Dites-moi dans les commentaires, quels sont les conseils que vous trouvez les plus importants ?

Crédit photos : Philippe CLABOTER, Jean-Pierre Dalbéra x2,  eidolePhilip J. ClaxtonFavaro JR. Favaro Junior , Matthieu Luna, Ben Fredericson x2.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • investisseur immobilier débutant
  • comment investir pdf
  • conseil pour les investisseur
  • sur quoi investir debutant
  • devenir investisseur
  • investisseur débutant
  • immobilier débutant
  • comment devenir un grand investisseurs pdf
  • Comment devenir Investisseur
  • blog investisseur debutant

30 plusieurs commentaires

  1. Bonjour Marc,

    Et bien voilà ce qu’on appelle un article complet avec un énorme avantage : il est simple, clair et à la portée de chacun.

    La partie sur les objectifs est tout à fait pertinente. Les objecfifs s’adaptent et s’affinent dans le temps, il ne faut pas l’oublier : votre situation change, vos connaissances s’améliorent… Et le reste du monde bouge également !

    En tout cas merci et bravo pour ce billet plein,de pédagogie !
    squatte Articles récents : Une négociation difficileMy Profile

    • Salut Squatte,

      Merci !

      J’ai essayé de faire un article clair, compréhensible mais surtout complet.
      Ce qui m’a pris pas mal de temps, mais je suis très content de l’accueil que lui on réservé les lecteurs.

  2. Salut Marc,

    Un super article qui deviendra à coup sur, un article pilier de ton blog.

    Merci pour ton carnaval 😉

    A bientôt,
    Fabrice
    Fabrice de Viager Rentable Articles récents : Apprendre à investir est un jeu d’enfantMy Profile

  3. Bonjour,
    Excellent article, que je recommande vivement!
    Tout y est!

  4. Effectivement, un bon article qui reprend un ensemble de points incontournables !

    Merci de nous avoir fait découvrir le concept de « carnaval d’articles » !
    jcleclercq Articles récents : Conduire en douceurMy Profile

  5. Je suis à peu prêt d’accord avec tout ce que tu dit. Pour le conseil numéro 2 (Connaitre ses flux de trésoreries), Oliver Sebban appelle flux actif ou passif, il me semble.
    Foribex Articles récents : Devenir un trader gagnant en 8 étapesMy Profile

    • Salut Foribex,

      Je ne connais pas les techniques d’Olivier Seban, même si j’ai pu voir certaines de ses vidéos.

      Les flux de trésoreries peuvent avoir plusieurs noms, flux d’actifs ou passifs, entrées sorties d’argent, bilan de trésoreries…
      L’important c’est de faire le tableau, peu importe son nom 😉 .

  6. De bons conseils pour les débutants ! Il est important de se renseigner sur le sujet au préalable. Investir dans l’immobilier est l’une des solutions pour augmenter ses revenus complémentaires et rassurer les investisseurs.
    Marie Articles récents : Investissement locatif : nos 5 conseilsMy Profile

  7. Bravo Marc pour cet article très complet!!

  8. Article super intéressant et super complet! Je suis novice en la matière et je ne connais pas encore bien tous ces sujets mais je vais étudier la question plus précisément 🙂

  9. Bonjour Marc,
    très bon article qui reprend les règles essentielles pour avancées dans de bonnes conditions.
    Une de celles qui me semble la plus importante est la formation. Grâce à une formation adaptée à notre but il est plus facile d’arriver à l’atteindre rapidement et sans faire trop d’erreurs.

    Lionel

  10. Bonjour Marc,

    Je suis un jeune actif qui commence à avoir un petit capital que je cherche à investir. Cet article est très clair et m’a encore plus donner l’envie de me lancer. Merci. Je vais aller voir vos autres articles. 😉

  11. Bonjour Marc,

    Merci pour cet article très complet et très appréciable par sa simplicité. Je le mets dans mes favoris et je n’hésiterai pas à en faire la promotion à l’occasion 🙂

  12. Article très intéressant, j’espère que beaucoup sauront appliquer ces conseils à l’avenir.

  13. De très très bons conseils pour tous les débutants en investissement. Il est vrai qu’avec tout ce panel de solutions de revenus complémentaires, difficile de ne pas se laisser tenter.
    J’aurais moi-même aimé avoir de tels conseils lorsque j’ai débuté dans l’investissement immobilier. Si l’on est pas entouré des professionnels on se sent un peu dépassé par les événements.

    • Bonjour Corinne,

      Pour ne pas être dépassé par les événements il faut se former pour acquérir de nouvelles connaissances.

      Les professionnels n’agissent pas toujours dans votre intérêt, certains vous conseillent tel ou tel investissement juste pour gagner une commission.
      Il est donc bien mieux de savoir de quoi on parle afin de ne pas se faire avoir ou d’opter pour un investissement qui ne sera pas en adéquation avec vos attentes.

      Marc.

      • Bonjour,

        jusqu’à présent, j’étais dans le cas 1 pour l’allocation d’actifs sans même en avoir conscience avant la lecture de cet article. Je vai réfléchir maintenant en ayant en tête cette notion pour mieux répartir mon épargne et mes investissements.

        merci.

  14. Bonjour,
    Merci pour ce bel article. Je compte prochainement faire mon premier investissement immobilier et tes conseils me seront d’une grande aide.
    À bientôt

  15. Merci pour cet article qui regorge d’informations intéressantes qui me seront d’une grande utilité. Je réalise grâce à vous qu’il faut que je me concentre davantage sur la formation avant toute chose.

  16. Merci pour ces précieux conseils. Je les mettrai sans aucun doute en pratique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge