Les livrets bancaires : l’épargne disponible

 

Le livret, est le support de prédilection pour épargner facilement.

Pas de prise de tête, en quelques secondes vous pouvez mettre de l’argent de côté.

Ses atouts sont la disponibilité, la facilité d’emploi et la sécurité.

Je vous parlerais dans cet article de l’épargne dit “liquide” ou “disponible”, nous verrons dans d’autres articles l’épargne “logement”, “à terme”, le cas du PEA et de l’Assurance Vie.

 

Epargne liquide

Crédit photo : andredoreto

Il convient néanmoins de faire deux catégories, les livrets règlementés et ceux qui ne le sont pas.

Je vous rassure, les livrets non règlementés ne sont pas illégaux Clignement d'œil, c’est juste que ce n’est pas l’état qui définit leurs caractéristiques.

Le seul point commun entre tous ces produits et la garantie du capital, en effet vous ne pouvez pas perdre d’argent.

De plus en cas de faillite de votre banque, c’est le fond de secours qui vous indemniserait.

 

 

Les livrets règlementés

Je suis sûr que les noms suivants vous diront quelque chose Sourire : Livret A (LA), Livret de développement durable (LDD), Livret Jeune (LJ) ou bien encore Livret d’Epargne Populaire (LEP).

Ces livrets bancaires sont règlementés par l’état.

C’est à dire que c’est lui qui définit leurs caractéristiques, elles sont d’ailleurs différentes d’un produit à l’autre :

  • Le taux de rémunération.
  • Le plafond des dépôts.
  • La fiscalité.
  • Le but de l’épargne (financer le logement social, aider les entreprises…).
  • Si des versements réguliers sont obligatoires (cas du PEL par exemple).

Chaque livret a donc des paramètres qui lui sont propre.

 

Les gros points communs pour tous ces produits concernent les intérêts :

  • Ils sont calculés par quinzaine.
  • Ils produisent à leur tour des intérêts.

 

 

Le Livret A

Parlons du plus connu Sourire

Le LA, également appelé Livret Bleu chez le Crédit Mutuel, petit tour d’horizon :

  • Sa rémunération se situe normalement au-dessus de l’inflation, même si sur certaines périodes ce n’est pas le cas.
  • Son but principal est de financer le logement social.
  • Vous êtes libre de verser et retirer votre argent comme et quand vous voulez, sous réserve de laisser un solde minimum, généralement 10€.
  • Le gros avantage de ce produit est la fiscalité. Les intérêts sont nets d’impôts !

 

Le Livret de Développement Durable

Anciennement Codevi.

Son mode de fonctionnement est identique à celui du Livret A.

La seule différence concerne le plafond des dépôts qui est inférieur.

 

Le Livret Jeune

Ce produit s’adresse aux jeunes de 12 à 25 ans.

Vous pouvez bénéficier du LJ jusqu’au 31 Décembre de vos 25 ans.

Le mode de fonctionnement est le même que pour le LA, mais le taux de rémunération lui est supérieur.

Pour être précis, la rémunération ne peut pas être inférieure au taux du LA, dans la pratique les banques rémunèrent bien ce placement.

Petite information qui a son importance, les banques sont libres de fixer elles même la rémunération de ce livret.

C’est à dire qu’entre la banque A et la banque B le taux n’est pas le même.

Pensez donc bien à comparer les établissements entre eux Clignement d'œil

Vous pouvez bénéficier du LJ jusqu’au 31 Décembre de vos 25 ans.

 

Le Livret d’Epargne Populaire

Ce produit ne peut être ouvert que par des personnes pas ou faiblement imposées.

Vous devez en effet avoir payé moins de 769 € d’impôts sur le revenu pour en bénéficier.

Niveau fonctionnement, pas de changement, on se base sur le LA.

Par contre la rémunération elle est supérieure de 0.50 point à ce même LA.

Pour demander à ouvrir un LEP, vous devez aller dans votre banque avec l’original de votre avis d’imposition.

Vous pouvez donc souscrire au produit l’année dès réception de cet avis.

Si vous ne remplissez plus les conditions d’octroi, vous devez demander la fermeture de votre LEP au plus tard le 31 Décembre de l’année en cours.

 

 

Un autre type de livret : le Compte sur Livret

Les banques sont libres de proposer des livrets à leur clients, chaque établissement fixe alors lui-même les règles du jeu.

Le nom général de ce produit est Compte sur Livret (CSL), mais chaque banque est libre d’utiliser le nom qu’elle souhaite.

Parmi les plus connus, le Livret d’Epargne Orange, le Livret Grand Format, le Livret AXA Banque ou le Compte Epargne.

 

Les caractéristiques sont déterminées par chaque banque, voici ce qui change entre elles :

    • Le taux de rémunération.
    • Le plafond des dépôts.
    • Le calcul des intérêts, généralement par quinzaine, mais au jour le jour sur de (trop) rares produits.

 

Comme pour les livrets règlementés, les intérêts produisent aussi des intérêts.

Par contre le gros changement concerne la fiscalité

Alors que les LA, LDD, LJ et LEP ne sont pas taxés, c’est l’inverse pour les CSL.

Les prélèvements sociaux sont réalisés à la source, c’est à dire en même temps que vos intérêts sont versés, vous verrez apparaitre sur votre relevés une ligne de retenu “Prélèvements sociaux” juste après celle du crédit des intérêts.

 

Attendez, ce n’est pas fini !

Il reste ensuite à s’acquitter de l’Impôt sur le Revenu (IR). Tout dépend de votre niveau d’imposition et de votre revenu fiscal de référence :

  1. Par défaut, une retenue est effectuée à la source sous forme de Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL), puis vous déclarez sur votre feuille d’imposition la somme total des intérêts et que vous avez utilisé le PFL. Le PFL sert en fait d’acompte, suivant la situation, l’administration fiscale vous remboursera le trop perçu, ou vous demandera de payer la différence entre le taux du PFL et celui de votre imposition.
  2. Si votre revenu fiscal de référence est en dessous du seuil fixé par les pouvoirs publics et que vous en faite la demande. Aucune retenue n’est faite à la source concernant l’IR, pas de PFL donc. Mais vous devrez tout de même déclarer l’ensemble des intérêts perçus.

 

Je vous laisse faire vos calculs, mais vous voyez que le rendement affiché par les banques est toujours brut.

Pour avoir une idée du taux net, il faut que vous enleviez les prélèvements sociaux et ce qui partira en IR.

 

 

Résumé et conseils

Vous l’avez compris, les livrets assurent souplesse, facilité et sécurité.

En contrepartie de la sécurité, votre capital est rémunéré au minimum.

Nous verrons dans d’autres articles, que plus vous prenez de risque, plus vous avez de chance de gagner… mais aussi de perdre, c’est le jeu!

 

A taux équivalent, préférez toujours le livret sans fiscalité, vos gains seront alors nets et ne subiront pas de multiples ponctions fiscales.

 

Si vous ne l’avez pas encore fait et que vous êtes éligible, foncez ouvrir un Livret Jeune et/ou un Livret d’Epargne Populaire.

Puis transférez tous les contenu des autres livrets dessus, vous bénéficierez ainsi d’un meilleure rendement pour autant de sécurité Smile

Si vous n’êtes pas éligible, privilégiez le LA et le LDD aux CSL, remplissez d’abord totalement les 2 premiers avant de vous attaquer au reste.

 

 

Note : Je ne donne volontairement aucun chiffre concernant les taux de rémunération, les plafonds des dépôts, les prélèvements sociaux ou le prélèvement forfaitaire libératoire, car ces chiffres changent sans arrêt. Je préfère vous montrer les principes pour que vous les compreniez, ce qui est le plus important, car peu importe les chiffres vous pourrez analyser la situation.

 

Dites-moi dans les commentaires quel usage vous faites de l’épargne disponible.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • super livrets bancaires

6 plusieurs commentaires

  1. Salut Marc, merci pour ce petit résumé opposant les livrets classiques et les « super livrets ». Pour ma part, je n’ai jamais accroché aux discours des banques quant à la seconde catégorie. Elles présentent toutes un taux élevé promotionnel pour 3 mois généralement et cachent bien le taux qui suivra après cette période.

    • Salut, j’ai déjà succombé aux taux boostés mais c’était en connaissance de cause et après calcul.
      Sans cette étape tu peux effectivement avoir de grosses surprise car le taux hors promo est très bas et en plus il faut enlever les impôts, donc quand tu as à 1 ou 2% tu n’as que des cacahuètes à la fin.

  2. Salut Marc, juste une petite précision concernant le taux du LEP. Il est supérieur de 0,5 point à celui du Livret A et non 0,5%. D’un point de vue économique, c’est pas tout à fait la même chose… Sinon super article 😉

  3. Bonjour,

    Merci pour votre blog très riche et de qualité.
    Petite question : un étudiant sans revenu et vivant chez ses parents est-il éligible au LEP ?

    Merci d’avance

    • Salut Franck 🙂

      En fait tout dépend de l’imposition de cet étudiant sans revenus.

    • Soit il déclare seul ses revenus et dans ce cas il a le droit au LEP.
    • Soit il déclare ses revenus avec ses parents et dans ce cas il faut que le foyer fiscal ne dépasse pas les limites de revenus définis par la loi.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge