Vidéo de réponse à la question : Récupérer ou placer les primes d’intéressement et de participation ?

Lisa m’a posé une question très intéressante qui touche le monde de l’entreprise.

Et notamment les primes d’intéressement et de participation.

Elle veut savoir s’il vaut mieux les récupérer ou les placer sur un Plan d’Epargne Entreprise (PEE).

 

Nous allons donc éclaircir ce que sont ces 2 primes.

Puis parler du PEE et de ses avantages.

 

Ma réponse :

Dans la vidéo je parle du taux moyen d’imposition, en fait je me suis trompé…

Il faut entendre taux marginal d’imposition, ce qui n’est pas du tout la même chose.

Désolé pour ce petit lapsus 😉  .

 

Envie de poser vous aussi votre question ?

Venez commenter le premier article en cliquant-ici.

 

Dans la vidéo je traite du cas particulier de Lisa.

Elle a en plus des primes d’intéressement et de participation un Plan d’Epargne Entreprise (PEE).

Suivant l’entreprise dans laquelle vous travaillez, il est possible que vous ayez ces primes mais pas d’accès à un PEE.

 

 

Retranscription texte de la vidéo:

N.B. : La retranscription a pour but d’apporter un support écrit à ceux qui ne peuvent pas lire la vidéo ou qui veulent relire un point précis. Mais elle ne traduit pas toutes les nuances que peut contenir la vidéo.

 

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog Mieux Gérer Son Argent .com

 

 

Alors aujourd’hui on a une question de Lisa.

Qui touche à la fois à la bourse mais aussi au domaine de l’entreprise.

Donc Lisa, elle à la chance d’avoir une prime d’intéressement et une prime de participation qui lui sont versés par son employeur.

Et elle aimerait savoir s’il vaut mieux les garder pour elle, les prendre tout de suite.

Ou les placer dans un Plan d’Epargne Entreprise (PEE) pour les avoir plus tard.

 

Donc Lisa, c’est vraiment une bonne question parce qu’on va pouvoir parler de 3 mécanismes.

Qui sont : l’intéressement, la participation et également le Plan d’Epargne Entreprise.

 

 

On va enchainer sur le premier qui est l’intéressement.

Donc l’intéressement qu’est ce que c’est ?

Il faut que l’entreprise la mette en place, c’est sur la base du volontariat.

Et il faut pour avoir cet intéressement, qu’il y ait 2 choses.

 

Déjà, que l’objectif qui soit choisi ne soit pas discutable.

Qu’il soit vraiment chiffré, et qu’on puisse vraiment le quantifier.

Par exemple c’est mieux de se baser sur un chiffre d’affaires, un volume de vente, des indicateurs mais qu’ils soient vraiment indiscutables.

Si par exemple on dit, dans un entrepôt logistique, il faut qu’on expédie 15 colis à l’heure.

Avec des système de tracking on va savoir si on est à 14, à 15, à 16, à 20…

Donc ça c’est la première chose, il faut que ça soit indiscutable.

 

Et la deuxième chose, il faut aussi que ça soit aléatoire.

Par exemple le nombre de colis que l’on peut faire à l’heure et expédier.

C’est quelque chose d’aléatoire parce que ça peut varier.

 

Donc il faut bien que ces 2 choses soient respectées.

Et après l’employeur, il a le droit aussi d’avoir des objectifs différents suivant les services et suivant les types d’employés.

Il y a aussi des plafonds à ne pas dépasser, mais c’est assez rare quand il y a une entreprise qui dépasse ces plafonds.

 

Donc si les conditions d’attributions sont respectées.

L’année d’après vous allez avoir une prime d’intéressement.

Et cette prime la, il y a deux choix.

 

Soit on va la prendre tout de suite et là on va payer les impôts sur le revenu l’année d’après.

Et on va aussi avoir les prélèvements sociaux qui vont venir grignoter tout ça.

Donc suivant votre taux marginal d’imposition (TMI) ça peut vite venir manger votre rendement.

 

Je vais faire exprès de ne pas parler du cas où l’on place cet argent sur un PEE.

Parce que je le ferais après, une fois que l’on aura parlé de la prime de participation.

 

 

Donc la prime de participation.

C’est quelque chose qui est obligatoire dans les sociétés de plus de 50 salariés.

Vous êtes peut-être dans une société de 50 salariés et vous ne l’avez pas.

C’est aussi soit parce que votre société est en perte.

Soit parce qu’il y a un mode de calcul, et si jamais quand on reprend le chiffre d’affaires, le capital de l’entreprise,…

Et qu’au final on a quelque chose qui fait zéro, malheureusement vous ne l’avez pas.

 

Donc cette prime, comme je le disais, elle est vraiment calquée sur les bénéfices de l’entreprise.

Il y a une formule de calcul si vous voulez, je vous conseille d’aller sur Wikipédia.

Parce qu’il y a une bonne formule et qu’elle est bien expliquée.

Donc je me dit que plutôt que de réinventer la roue, c’est mieux je vais vous mettre un lien.

Pour que vous puissiez aller voir directement la formule.

 

Et pareil, même choix, soit vous prenez directement mais là vous payez l’impôt sur le revenu l’année d’après et les prélèvements sociaux.

Ou vous le placez donc dans votre PEE.

 

 

Donc le Plan d’Epargne Entreprise aussi appelé PEE.

C’est vraiment un formidable outil.

Parce qu’on peut faire plusieurs choses avec.

 

Par exemple, l’employeur peut mettre en place un abondemment.

C’est à dire que si vous mettez 100 €, ils peuvent en mettre 50, ou 100 ou 200.

Cela peut être mis en place, il faut voir dans votre entreprise.

Vous pouvez demander à votre CE, ou à votre service RH un petit peu ce qui est mis en place.

 

Et surtout, là ce qui nous intéresse c’est que vous pouvez y placer.

Votre intéressement et votre participation.

Donc là il y a 2 effets on va dire « Kiss Cool ».

Le premier effet, c’est que si vous placez cet argent directement à l’issu de votre participation ou de votre intéressement.

Vous n’allez pas payer d’impôts sur le revenu dessus, c’est plutôt sympa.

Le deuxième effet, c’est que vous n’allez pas payer non plus de prélèvements sociaux.

Vous allez juste avoir un dégrèvement de 8 % sur votre épargne pour la CSG et la CRDS.

Malheureusement les portes ne sont pas grandes ouvertes, c’est quand même 8 % en moins.

Par contre votre argent sera bloqué pendant 5 ans.

 

Mais à l’issu des 5 ans, vous avez deux possibilités.

Soit vous reprenez les sous, là vous êtes tranquille, il n’y a pas d’impôts sur le revenu.

Il y aura juste les prélèvements sociaux sur les plus-values.

C’est à dire que si jamais vous avez placé 1000 € en tout.

Et qu’après au bout de 5 ans ça fait 1500 €, vous allez payer les plus-values sur 500 €.

En 2014 les prélèvements sociaux sont de 15,5 %.

 

Et sinon, vous pouvez aussi laisser votre argent vivre.

Et faire des petits, pendant 10 ans ou plus, c’est vous qui choisissez.

Donc ça aussi ça peut être vraiment pas mal.

 

Vous allez me dire « Ok, c’est génial mais par contre l’argent il est bloqué 5 ans… ».

C’est vrai que 5 ans ça peut être assez élevé.

C’est pour ça que le législateur a mis en place des possibilités pour sortir en avance.

Je ne vais pas rentrer dans les détails, je vais parler des plus importantes.

Les plus importantes c’est :

  • En cas de mariage ou de PACS.
  • Après le 3ème enfant, puis à chaque nouvelle enfant aussi.
  • Si vous voulez agrandir ou acheter une résidence principale.
  • Malheureusement aussi, en cas de divorce, si vous avez la garde d’au moins 1 enfant.
  • Encore malheureusement pour vous, en cas de décès.

Après il y a d’autres possibilités mais c’est vraiment celles-là je pense qui sont le plus importantes.

Et qui rentrent dans le plus de cas.

 

Donc moi Lisa, ce que j’ai envie de te dire, c’est tu as 2 questions à te poser.

La première : « Est-ce que j’ai besoin de cet argent tout de suite ? ».

Et la deuxième : « Quel est mon taux marginal d’imposition ? ».

 

Parce que si tu as un petit salaire, que tu es à temps partiel par exemple avec un petit taux moyen d’imposition.

Bon, peut-être que tu peux te dire, « J’ai pas beaucoup de sous, en plus je paye pas beaucoup d’impôts, je vais les prendre tout de suite ».

Effectivement ça peut-être bien car tu vas payer quand même les prélèvements sociaux mais niveau impôts après tu n’as pas beaucoup.

 

Par contre, si tu es un peu plus à l’aise ou que tu n’en as pas besoin.

Moi je pense que c’est la meilleure option, c’est de les laisser pendant 5 ans.

Parce que déjà les prélèvements sociaux, là c’est 15.5 % qu’ils vont venir te prendre.

Et puis au moins pendant 5 ans vu que c’est investi et que tu peux choisir en plus sur quel fonds tu veux investir ces sommes.

Ça peut faire des petits, donc en plus dans 5 ans c’est possible que tu sis + 10%, +20%.

Donc là tu risques de te dire, « Ouais si je les investis en bourse ou autre, bon perdre 30 % c’est possible ».

Mais si tu prends des fonds, des SICAV un petit peu plus sécurisées, tu n’auras pas un bon rendement mais tu ne perdra pas beaucoup.

Donc au final ça serait peut-être un peu plus avantageux.

Tu auras du coup que les 8 % qui vont être pris quand tu vas verser les sous, et après les 15.5 % sur les plus-values.

Sachant que si tu n’as pas de plus-values, évidement tu n’auras pas ce prélèvement la.

 

Voilà, donc moi Lisa je te conseille vraiment si tu peux te passer de cet argent tout de suite, de le placer pendant 5 ans.

Et si en plus tu as des projets comme par exemple acheter un appartement ou une maison plus tard.

Ça peut vraiment te servir.

J’ai des connaissances qui ont bossés dans des belles boites et ils ont pu après, au bout de 5 à 10 ans.

Avoir plusieurs dizaines de milliers d’euros, et en plus ils les ont placés donc ça a fait des petits.

Et puis là du coup, hop on achète une maison, tac on prend tout.

Ça peut être vraiment sympa.

Donc déjà, pour moi c’est vraiment le conseil que je te fais.

Donc là je pense que j’ai bien répondu globalement à ta question.

 

Les sous de la participation et de l’intéressement, on peut aussi les placer sur un PERCO.

Qui est un Plan d’Epargne pour la Retraite COllectif.

J’ai fait exprès de ne pas en parler, parce que je pense que c’est un bon outil mais vu qu’on a discuté après par mail.

Et que je t’ai posé des questions pour savoir un petit peu où tu voulais en venir.

Quel âge tu avais et tout, je pense que pour toi il vaut mieux déjà le PEE.

Le PERCO il s’adresse à quelqu’un qui a déjà plus avancé dans sa carrière.

 

 

Et la semaine prochaine on a une question de Ludovic Baratier.

Qui me demande, là ça sera plus en bourse.

Quels sont les meilleurs supports pour investir.

Et s’il vaut mieux le faire au travers d’un compte titre ou d’un PEA.

 

 

Donc je vous remercie d’avoir suivi cette vidéo ou bien ce podcast.

Et je vous souhaite une très bonne semaine.

 

 

Vous pouvez écouter la vidéo au format audio ou télécharger le podcast :

 

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • Gérer intéressement
  • bien placer sa participation
  • comment placer sa prime de participation
  • faut il placer son intéressement
  • investir prime interessement
  • recuperer prime interessement bloque

15 plusieurs commentaires

  1. Un sujet vraiment très intéressant !

    Je me suis aperçu que dans la boite où je bosse peu de gens savaient quoi faire avec ces primes. Ce qui fait que je comptais aussi en parler, mais ce sera pour plus tard :p

    Pour ma part, je gère mon budget avec le salaire en bas de ma fiche de paie et je ne tiens pas compte des primes.
    Donc, ces primes sont du « bonus » dont je n’ai pas un besoin immédiat. Alors je place cet argent sur le perco, donc à très long terme, sur des fonds à perspective de rendement intéressant (et donc risques importants).

    J’estime que je n’aurais besoin de cet argent qu’à ma retraite ou si je perds mon emploi (c’est une cause de retrait anticipé).

    A mon avis, le PERCO n’est pas forcément réservé au gens avancés dans leur carrière. Il faut bien penser que le système de retraite risque de ne plus exister dans peu de temps. Il n’est donc jamais trop tôt pour prévoir sa propre retraite.
    Ecoseb Articles récents : Comment mettre toutes les chances de son côté pour réussir son investissement en loi Duflot ? [Invité]My Profile

    • Salut Séb,

      Et bien profites bien de cet avantage pour moi alors 😉 !
      Car je ne l’ai malheureusement jamais eu.

      Autre chose, je n’ai jamais dit bien au contraire que la retraite n’est pas importante même quand on est jeune :O !!!
      Bien au contraire… mais j’ai une autre philosophie que l’épargne du PERCO.

      Pour en revenir au PERCO, c’est un très bon produit.
      Quoi que, il faut quand même voir les fonds disponibles qui varient selon les contrats.
      Et j’ai longtemps pensé comme toi.

      Maintenant je trouve qu’il est mieux de placer l’argent sur un PEE entre 5 et disons 10 ans.
      Puis de l’investir directement dans un bien immobilier ou en bourse, voir pourquoi pas un mix des deux.
      Et c’est les revenus de ces investissements qui assureront le complément de retraite et non la rente du PERCO.

      C’est une autre philosophie mais je pense que sur le long terme (horizon 20 ans et plus) ce choix peut être meilleur 🙂 .

      Marc.

  2. Ah oui, c’est vrai que j’ai oublié de préciser que je voyais le perco comme l’ultime roue de secours pour ma retraite.

    Evidement, si tout se passe bien pour moi, ma retraite devrait etre assurée par mes investissements.

    Tu as parfaitement raison, dans l’optique de réinvestir, le mieux est de placer dans le pee pour 5 ou 10 ans.

  3. @ecoseb: la perte d’emploi n’est pas une clause de sortie du perco (ça l’est pour le pee par contre) Le perco est beaucoup moins souple. Par contre, s’il est abondé et qu’on compte bientôt acquérir sa résidence principale, c’est intéressant en plus du pee (rare cas de déblocage anticipé)

  4. @Trezac : Pas directement en effet, puisque pour être précis c’est la fin de droit à l’assurance chômage qui est un cas de déblocage anticipé. Pour les PEE c’est fin de contrat de travail.

    Je bénéficie d’abondements intéressants et bien sûr j’en ai profité pour l’acquisition de ma RP.
    Ecoseb Articles récents : Ce que je conseillerais à un débutant qui voudrait commencer à placer son argentMy Profile

  5. Bonjour à tous,

    J’ai un peu la même approche que Seb. Je considère les primes comme ne faisant pas partie de mon salaire récurrent et ces dernières n’entrent pas en compte dans la gestion de mes finances au quotidien.

    Pour l’intéressement, je place maintenant systématiquement l’intégralité sur mon PEG (Plan Epargne Groupe au lieu d’Entreprise, mais le principe est le même) pour profiter de l’abondement offert par ma boite et pour ne pas être imposé dessus. J’ai la chance de ne pas voir besoin de ces sommes à court terme, les aléas de la vie pouvant être gérés par mon épargne précaution en place, et les projets de la vie comme voyage, travaux à la maison, par une autre épargne dédiée.

    Pour le PERCO, j’étais persuadé qu’il ne pouvait être débloqué qu’à la retraire, à priori je me suis trompé 🙂 . Merci pour l’info!
    Squatte @ Optimiser ses finances Articles récents : Une négociation difficileMy Profile

    • Salut Squatte,

      Même si je n’ai que rarement des primes, je les considère aussi comme étant « un bonus ».

      Et j’en fais donc autre chose que mes salaires, l’investissement en fait partie 🙂 .

  6. Salut Squatte,

    Je vois qu’on a exactement la même vision de l’épargne salariale 😉

    Et oui, tu as plusieurs cas de déblocage anticipé du PERCO :

    -Le décès du bénéficiaire, de son conjoint (Pacs compris). Ce n’est pas à souhaiter évidement…

    -L’acquisition de la résidence principale

    -En cas de surendettement

    -En cas d’invalidité du bénéficiaire, de ses enfants, de son conjoint (Pacs compris)

    -L’expiration des droits à l’assurance chômage du bénéficiaire

    Donc tu peux débloquer le montant sur ton PERCO avant ta retraite. Mais bon, ce n’est quand même pas aussi liquide qu’un livret A lol
    Ecoseb Articles récents : Blog : mes premiers revenusMy Profile

  7. Les infos présentées sont pertinentes et intéressantes. Cet article est pas mal du tout, cela permet d’y voir un peu plus clair car le sujet est finalement moins évident qu’il n’y parait.
    Valentin Pringuay / Presse-citron.net

  8. bonjour,
    Merci pour ces informations.
    j’ai une autre question par rapport à ma prime d’intéressement.
    après avoir récupérer cette prime d’intéressement, est-ce qu’on peut l’investir ou la replacer sur le CEE pour ne pas payer l’impôt dessus et parce que j’en ai pas besoin?
    Merci
    Manu

    • Bonjour Emmanuel,

      Ah non… !
      Malheureusement ce n’est pas possible une fois que le choix a été fait.

      Il est toujours possible d’investir la somme reçue sur le PEE mais c’est dommage car elle sera imposée et du coup ce n’est pas neutre fiscalement.
      Alors que le fait de placer la prime directement est bien plus avantageux.

      C’est partie remise pour l’an prochain du coup 😉

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge