Les différentes caractéristiques des cartes bancaires

La carte bancaire est devenue un objet de notre quotidien.

Nous l’utilisons régulièrement pour régler nos achats ou retirer de l’argent.

Différentes caractéristiques des cartes bancaires

C’est aujourd’hui le moyen de paiement le plus utilisé en France après les espèces.

La CB doit son succès à un système à la fois pratique, efficace et rapide.

 

 

Une large panoplie

Les cartes possèdent aujourd’hui une série d’attributs différents.

Ces caractéristiques leurs permettent de se distinguer les uns des autres.

En les mélangeant vous obtiendrez une carte bancaire un peu plus singulière que les autres.

 

Regardons ensemble ce que peuvent vous proposer ces petits bouts de plastique

Différentes gammes, débits, plafonds, établissements, facilité de paiement… c’est parti 🙂 !

 

 

La gamme

On pense rapidement aux cartes haut de gamme tel que la Gold MasterCard ou la Visa Premier.

Ou à celles qui sont un bon cran au-dessus, la Visa Infinite et la MasterCard Platinium.

Mais il ne faut pas oublier les cartes classiques qui sont bien plus nombreuses en circulation…

 

Les premières sont accessibles au grand public mais restent assez chères dans les banques physiques.

Alors que les deuxièmes sont réservées à une clientèle plus aisée et que les dernières sont accessibles à tous.

 

Ce qui différencie les cartes hauts de gamme des classiques, hormis l’éventuel prestige sont les services et les assurances.

Elles offrent des assurances supplémentaires en cas d’annulation de voyage ou si de blessures au ski, ce qui permet de ne pas payer d’assurances complémentaires.

Elles permettent aussi un accès à des bons plans, une conciergerie téléphonique ou la possibilité d’assister à des événements privés.

 

 

Le débit

Le débit de votre CB peut être immédiat, différé, en plusieurs fois ou se faire sur une réserve d’argent.

Choisir débit immédiat différé 3x réserve d'argent

 

Dans le premier cas vos achats seront débités dès que votre banque en prendra connaissance.

Alors que dans le second vous bénéficierez d’un laps de temps avant que votre compte ne soit prélevé.

Ce qui vous permet de gérer votre budget différemment et de payer toutes vos dépenses du mois en une seule fois.

 

Le débit immédiat est le plus répandu et celui que vous proposera par défaut votre banque.

Libre à vous de demander à bénéficier d’un report de paiement à conditions que vous sachiez le gérer.

Cette option est très utile mais peut vous coûter cher si vous ne savez pas l’utiliser.

En effet le solde de votre compte restera inchangé tant que les opérations ne seront pas débitées.

Certaines personnes pensent donc à tord qu’elles ont encore de l’argent et achètent bien plus que d’habitude.

Quand le prélèvement des achats arrive elles se retrouvent dans le rouge.

A côté de ça le débit différé est un mode de gestion vraiment pratique si vous gérez bien votre argent.

 

Il peut également vous être proposé de payer vos achats en plusieurs fois si vous avez cette option sur votre carte.

Vous devrez alors faire attention à utiliser cette possibilité à bon escient pour ne pas payer trop de frais.

Le paiement en 3X est souvent gratuit (à vérifier sur votre contrat) et est payant pour une durée plus longue.

 

Dans le même genre certains établissements adosse une réserve d’argent à votre précieux sésame.

Faites attention à ce cadeau empoisonné car le taux appliqué à ce crédit revolving est important.

Vous vous retrouverez alors avec des frais de crédits à payer chaque mois ce qui va alourdir considérablement la facture.

 

 

Les plafonds

Une fois le précieux sésame en poche vous ne pourrez pas l’utiliser sans limite.

 

Il y a en effet deux plafonds viennent borner vos dépenses.

Le premier concerne le retrait d’espèces dans les distributeurs automatiques.

Alors que le second s’applique aux paiements que vous effectuez avec votre carte.

 

Suivant votre établissement la limite concerne 3 jours, une semaine ou un mois.

Elle est glissante dans la majorité des cas mais peut également être calendaire.

Pour mieux comprendre la différence entre les deux prenons l’exemple d’un plafond sur 1 mois.

Si le plafond est glissant, il concerne les 30 ou 31 derniers jours et évolue donc d’un jour à l’autre.

Mais s’il est calendaire alors il ne concernera que le mois en cours.

 

Il est important de connaitre vos plafonds tant en terme de montants que de durée pour éviter les blocages.

Car si vous les dépassez votre carte refusera de fonctionner pour vos retraits ou vos paiements et vous serrez obliger d’attendre.

Cette information est disponible dans le contrat que vous avez signé avec votre banque, si vous ne l’avez plus vous pouvez redemander vos plafonds à votre conseiller ou regarder sur le site internet de votre banque si elle le permet.

A noter qu’il est possible de demander à votre conseiller ou votre banque en ligne d’avoir des plafonds supérieur à la normale de façon définitive ou temporaire.

 

Vous pouvez également vous retrouver dans la position indélicate d’une carte qui a consommé sa limite de paiements alors que vous n’avez pas acheter plus que la limite autorisée.

La faute à certaines opérations telles que les pleins d’essence qui provisionnent bien plus que la dépense réelle.

La somme réservé correspond dans ce cas au montant maximum que vous autorise le distributeur automatique de carburant.

 

A noter qu’il existe des cartes à autorisation systématique qui vérifient en plus du plafond si le compte est suffisamment approvisionné.

Si ce n’est pas le cas l’opération sera refusée et vous ne pourrez pas payer votre achat ou retirer de l’argent.

Ce sont les Electron chez Visa ou les Maestro chez Master Card, elles sont adaptés aux jeunes ou aux personne en situations délicates.

Votre banquier peut vous l’imposer si vous êtes trop souvent à découvert et que vous dépensez trop avec une carte classique.

Certaines personnes choisissent par elles-mêmes ces cartes « bloquées » pour gérer leur budget sans jamais le dépasser.

Ces cartes sont donc adaptées aux personnes qui sont souvent dans le rouge mais aussi à celles qui veulent faire des économies car c’est la moins chère pour régler ses achats.

 

 

L’établissement et le prix

Ce sont le plus souvent les banques qui délivrent les cartes bancaires.

Mais depuis plusieurs années on voit de plus en plus de cartes co-brandées ou de cartes d’enseignes de la distribution.

Choisir l'établissement et le prix qui va avec

 

Dans le premier cas une banque s’associe avec une marque ou une organisation connue pour vous faire bénéficier d’offres exclusives.

Votre carte arbore alors un design particulier, le logo de votre banque et de l’autre société, ce qui la rend facilement reconnaissable.

Le prix du bout de plastique est d’ailleurs souvent identique à l’original  mais peut être plus élevé dans certaines banques.

 

Alors que dans le second cas c’est une grande enseigne de distribution qui vous proposera une carte de fidélité spéciale.

En plus de vous rapporter plus de points ou de vous faire gagner d’avantage d’argent sur votre cagnotte, vous pouvez payer avec.

La compagnie fait alors coup double car elle fidélise un client et pourra lui proposer plus facilement des solutions de financement.

Mais le client a lui aussi une bonne affaire grâce à un système de fidélité plus avantageux à condition que ça ne le pousse pas à acheter plus

Le plus gros avantage reste cependant le prix de la carte bancaire qui beaucoup moins cher, de l’ordre de 10 à 30 € /an pour une carte classique.

De plus vous n’avez pas à changer de banque car vos achats et retraits seront prélevés directement sur votre compte actuel.

 

Le moins cher reste encore et toujours de prendre une carte dans une banque en ligne car ça ne vous coûtera rien du tout.

Mais les cartes bancaires des grandes enseignes permettent aux personnes qui ne veulent pas les utiliser de réduire ce poste de dépense.

 

 

Vous connaissez maintenant plus en détails les différentes caractéristiques de votre carte bancaire.

A vous de choisir entre une carte standard ou un mélange qui vous correspond parmi les différentes paramètres que nous venons de voir pour posséder une carte à votre image.

 

Dites-moi dans les commentaires quel type de carte vous possédez et si vous avez l’intention d’en changer ?

Crédit photos : Fotero, Steve, Frédéric BISSON.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • caractéristiques des informations bancaires
  • CARACTERISTIQUES Dune carte bancaire
  • carte bancaire visa caractéristique
  • carte debit differe caracteristique
  • contrôle de sécurité internet cartes bancaires trop rapide
  • les caractéristiques des cartes bancaires
  • LES DIFFERENTES CARTE BANCAIRE
  • quels sont les caracteristiques d\une carte bancaire
  • yhs-ddc_bd

9 plusieurs commentaires

  1. J’imaginais pas que la CB était le deuxième moyen de paiement en France, je pensais que ça passait avant les espèces ! J’ai appris quelque chose du coup 🙂
    InvestMan Articles récents : 52 € pour 30 minutes de mon temps !My Profile

    • Salut,

      Je pensais comme toi avant de préparer mon article 😉
      En fait la carte bancaire est le moyen de paiement principal hors cash, suivi par les prélèvements, les virements et les chèques en 2012.

      La paiement en espèce représente même encore 55% des paiements en France, source : L’avenir des moyens de paiement en France publié par le Ministère de l’économie en Mars 2012, voir la page 26.

      • Il faut bien prendre en considération qu’on parle en nombre de transactions la baguette du matin doit en représenter pas mal dans les 55 %.
        Le journal, le mac-do ou le kebab du midi, le café ou la bierre au bistrot du coin, le ticket de bus ou de métro ça fait un tas de petites dépenses pour lesquelles on ne dégaine pas la CB (du coup 55% je trouve ça pas si important que cela…)

        En revanche j’ai appris un truc c’est que tu prépares tes articles (je taquine)
        Didier Articles récents : Les étranges choix de GrégoryMy Profile

        • Salut Didier,

          Tu as raison, ce n’est pas étonnant que les espèces soient majoritaires dans les transactions car on les utilise souvent dans notre quotidien.
          Par contre si on parle en valeur et non en nombre de transactions je pense que les choses sont différentes et que la CB, le virement ou le chèque sont au dessus.

          Hey hey oui c’est même sans doute la plus grosse information de l’article 😉

  2. Salut Marc,

    Très bon article de fond sur les cartes bancaires.

    J’ai fait aussi un article sur la réserve d’argent adossée à un crédit renouvelable.
    Comme tu le dis, il faut faire gaffe. Surtout qu’il y a un minimum de prélèvement de 16 euros dans mon cas.

    A bientôt,
    Fabrice
    Fabrice Articles récents : Quels sont les intérêts du crédit renouvelable ?My Profile

  3. Salut à tous, merci beaucoup pour cette explication. De mon côté, je préfère son utilisation car c’est pratique et cela m’apporte plus de sécurité que de trimbaler de l’argent dans mon sac.

  4. bonjour

    Merci pour cet article très intéressant. De mon côté, je préfère aussi les cartes bancaires à l’argent liquide. Plus facile de faire opposition que de se faire dérober son argent.

    Ludovic

  5. Le débit différé c’est bien mais à condition de bien gérer son argent, quand j’étais étudiant ça aurait été une catastrophe…

    • Salut nuut,

      Le débit différé peut faire autant de bien que de mal.
      Tout dépend de la personne qui l’utilise, de son tempérament, de sa facilité à gérer un budget, etc…

      Pour ma part j’ai un débit différé depuis que je suis étudiant et je n’ai jamais eu de soucis 😉

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge