Et si vous empruntiez de l’argent à vous même ?

Oui oui, vous ne rêvez pas Winking smile

Pourquoi ne pas passer par le plus court chemin pour emprunter des fonds ?

Et si vous empruntiez de l’argent à vous même ?

Crédit photo : Kevin Harber

Nous allons faire un petit tour d’horizon de la question.

 

 

Le principe du prêt

Vous connaissez tous grosso-modo je pense le principe d’un prêt, nous allons quand même faire un petit résumé.

En général vous êtes obligé d’en prendre un quand une dépense survient et que vous n’avez pas la somme nécessaire sur votre compte courant pour la payer. Ensuite libre à vous de trouver votre financement sur le lieu d’achat, auprès de votre banque ou d’un établissement de crédit.

 

Au montant à financer (capital), viendront s’ajouter un taux d’intérêt annuel et éventuellement des frais d’assurances. Pour comparer plusieurs offres vous vous baserez sur un indicateur normalisé, le Taux Annualisé Effectif Global (TAEG). Avec ce TAEG vous savez clairement combien vous coute votre crédit par an.

Le TAEG se compose de :

  • Taux de base.
  • Des éventuels frais (inscription, dossier).
  • De l’assurance si celle-ci est obligatoire.

 

Vous aurez ensuite à comparer les différentes offres qui vous seront proposées. Vous aurez alors souvent une proposition de la forme :

  • Montant : 1000 €
  • TAEG : 17,98 %
  • Durée : 24 mois
  • Mensualités : 49,91 €
  • Cout du crédit : 197,95 €

Puis vous souscrirez à l’offre qui vous correspondra le mieux.

Ensuite chaque mois une somme sera prélevée sur votre compte pour rembourser le capital, les intérêts et les autres frais.

C’est ce qui est classique. Voyons maintenant comment utiliser un moyen plus efficace pour vous financer vous-même

 

 

Un financement sympa et efficace

Et si l’organisme prêteur n’était pas simplement vous ?

Vous vous prêteriez ainsi de l’argent à vous même!

 

Aussi étrange que cela puisse paraitre, les gens sont plus enclins à faire un crédit à la conso qu’à prendre dans leur épargne. Je vois plusieurs raisons pour l’expliquer :

  • Pas de grosse somme à sortir tout de suite mais petit à petit.
  • Le côté prévisible et lissé sur une plus longue période.
  • Ne toucher à son épargne qu’en cas de nécessité.
  • La facilité, tout peut se faire en point de vente.
  • La précipitation, notamment pour bénéficier d’une promotion.

Si un crédit conso peut s’avérer nécessaire dans certains cas, la plupart du temps c’est l’inverse. Si et seulement si, vous vous êtes constitué au minimum une épargne de précaution ! Si vous n’avez pas d’épargne de précaution, mon conseil est de repousser l’achat du produit tant que vous n’aurez pas assez pour vous le payer, c’est mieux que de faire un crédit conso et d’avoir ainsi une mauvaise dette

Une autre pratique répandue, est de puiser dans son épargne, mais sans se rembourser après. L’épargne diminue alors, affaiblissant votre capacité à faire face à l’imprévu ou financer un de vos projets. L’un dans l’autre vous faites un sacrifice et au final vous serez obligé de revenir au même niveau qu’avant.

 

En vous prêtant vous-même de l’argent, vous zappez les intermédiaires, vous dites au revoir aux taux d’intérêts élevés, et surtout vous ne vivez pas au-dessus de vos moyens.

C’est sûr, vous allez perdre la rémunération de l’argent “emprunté” qui était sur un support d’épargne. Mais comparé à ce que vous payeriez à un établissement bancaires en intérêts et frais, vous êtes gagnant

 

 

Un système à mettre en place

Ce n’est pas parce que le prêteur c’est vous même qu’il ne faut pas être sérieux, au contraire.

Tout doit être bien préparé et ficelé, ainsi vous ne sortirez pas perdant. Il est très important psychologiquement, et pour vos finances que vous vous remboursiez entièrement et dans le délai imparti. Psychologiquement, pour garder confiance en vous même, et ne pas vous carotter vous-même. Pour vos finances, car vous auriez alors un trou à combler dans votre épargne.

 

Nous venons de voir le principe, vous allez me dire “C’est sympa, mais comment le faire concrètement ?”. En fait c’est le même principe que quand vous chercher un crédit pour vous financer! Au choix :

  • Vous regardez quelle mensualité vous pouvez rembourser et calculez combien de mois il faut pour revenir au capital de départ.
  • Vous choisissez une durée et regardez quel montant vous devez mettre chaque mois.

 

Le plus important est que vous mettiez en place le système de remboursement. D’autant plus que c’est votre argent à vous. Regardons les différentes sources d’approvisionnement :

  • Epargne de précaution.
  • Epargne projet.

Vous puisez ainsi dans de l’épargne déjà constituée. Vous devez programmer des virements automatiques pour vous rembourser sans que vous ne le pensiez. Mais il sera plus urgent de reconstituer votre épargne de précaution que celle dédiée à vos projets par exemple, dans le premier cas les mensualités devront être plus élevées.

 

Attention toutefois, si votre épargne de précaution est proche du montant que vous voulez financer et que vous n’avez pas d’épargne projet. Car en cas de coup dur vous n’aurez plus de matelas de sécurité du tout… Si c’est votre cas je vous conseille 2 choses, que vous pouvez faire en parallèle.

  1. Essayer de trouver un produit à un prix inférieur. En ne diminuant que légèrement le rapport qualité/prix/service rendu, en effet pour les gros achats il vaut mieux acheter du milieu de gamme que du bas voir très bas de gamme.
  2. Si possible, repoussez votre achat. Pour X mois gagnés, c’est X fois votre épargne mensuelle que vous avez pu mettre de côté pour financer encore mieux cet achat.

 

 

Dites-moi dans les commentaires si vous aussi vous vous empruntez de l’argent ?

 

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge