Investir progressivement pour limiter les risques

L’investissement progressif est une méthode très utilisée et facile à suivre.

Elle consiste à lisser les différents achats d’une valeur dans le temps.

Investir progressivement pour limiter les risques

Pour limiter les risques de prix dans un sens comme dans l’autre.

C’est à dire en cas de hausse ou de baisse des cours de la valeur concernée.

 

 

Au départ c’est une question de volatilité

L’investissement progressif peut être utilisé pour tous les types d’investissements.

Mais on le retrouve le plus souvent lorsque l’on parle des investissements boursiers.

A cause de la volatilité plus importante de cette classe d’actif par rapports aux autres.

 

Mais au fait « La volatilité qu’est-ce que c’est ? »

Prenons un exemple facile à comprendre avec l’immobilier et la bourse 🙂

Les prix des actions varient dans des proportions plus importantes que ceux de l’immobilier.

Un appartement ne peut pas perdre ou gagner 30 % en une seule journée mais une action oui.

C’est pour cela que l’on dit souvent à tort ou à raison que l’immobilier est moins risqué que la bourse.

Pour résumer on peut dire que :

« La volatilité c’est l’amplitude de variation du cours d’un actif sur une période donnée »

Cet indicateur reflète également le potentiel de gain ou de perte de l’actif en question.

 

Sur une courte période la bourse est bien plus volatile que l’immobilier.

Par contre si on raisonne sur le moyen ou le long terme les choses sont différentes.

Les amplitudes de variations des prix de ces deux types d’actifs se rapprochent.

C’est pour cela que l’on dit que la bourse est moins risquée sur les longues périodes.

Et c’est entre autre à cause de la volatilité des marchés financiers…

 

 

Étalé c’est moins risqué

Derrière ce titre farfelu se cache une vérité que vous pouvez exploiter à votre avantage.

 

Comme nous venons de le voir la volatilité n’est pas toujours votre allié.

L’investissement progressif va vous permettre de prendre moins de risques en corrigeant ce problème.

Comme il est impossible de savoir si vous investissez vraiment au meilleur moment.

Vous allez investir votre capital petit à petit au lieu de le faire en une seule fois.

C’est plus long à faire et les résultats seront dans certaines situations moins bons.

Mais vous consoliderez vos achats pour éviter d’investir quand ce n’est pas le moment.

 

Imaginez que vous ayez misé sur les actions des banques juste avant la crise de 2008 ?

En deux temps trois mouvements vous auriez perdu de 70 à 80 % de votre investissement…

Avec l’investissement progressif vous auriez acheté une partie des actions à ce mauvais moment.

Mais vous auriez acquis le reste à un prix défiant toutes concurrences quelques temps après.

Au final vous auriez perdu la partie de votre investissement réalisée avant la crise.

Mais vous auriez surtout fait de belles plus-values en achetant pendant le creux de la vague.

Alors bien sûr en achetant tout d’un coup après le krach vous auriez fait une meilleure affaire.

C’est vrai, mais rien ne vous disait que les cours n’allaient pas encore baisser durablement…

 

L’investissement progressif permet de limiter la casse en cas de crise mais pas seulement.

Vous pouvez augmenter vos plus-values en achetant une valeur à des prix différents.

Et limiter vos pertes en cas de baisse car vous êtes sûr de ne pas payer à chaque fois le prix fort.

Tout simplement en investissant à intervalle régulier et donc à des conditions différentes.

Au final vous sacrifiez un peu de rendement potentiel pour assurer un rendement réel supérieur.

 

 

La marche à suivre pour investir progressivement

Il n’y a rien de sorcier dans cette méthode et c’est pour ça qu’elle est efficace.

Le secret c’est d’investir le même montant à intervalle régulier.

Etaler investissement sécurité

 

Par exemple 100 € / mois  pendant 12 mois au lieu de 1200 € d’un coup.

Ça n’a l’air de rien mais pourtant à cause de la volatilité la différence est énorme.

Sur une année le cours d’une action ou d’un fonds peut varier considérablement.

Avec cette méthode vous lissez vos investissements pour limiter les risques.

Ainsi vous profitez des baisses sans les subir totalement car vous achetez les valeurs à bon prix.

Et vous profitez des hausses en augmentant vos gains même si vos achats sont plus chers.

 

Avant toutes choses vous devez savoir combien d’argent vous pouvez investir.

Puis sélectionner la ou les valeurs que vous voulez ajouter à votre portefeuille.

Par exemple vous pouvez mixer des fonds et des actions ou acheter seulement une valeur.

Il faudra également définir les sommes allouées à chacun de ces investissements.

Ensuite pour chaque actif vous devez choisir en fonction du montant alloué une durée et un intervalle.

Il ne faut pas que ces deux paramètres soient trop courts au risque de ne pas être assez représentatifs.

Mais il ne faut pas non plus qu’ils soient trop longs sinon la somme investi à chaque opération sera trop faible.

 

Si vous achetez des fonds via une assurance vie vous pouvez partir sur un minimum de 50 € / mois / fonds.

Pour les achats via un PEA ou un CTO partez sur minimum 400 € / mois / valeur pour limiter les frais de courtages.

Une durée de 6 mois à 1 an avec un intervalle de respectivement 1 à 2 mois entre chaque opération est un bon début.

Ces deux exemples sont des minimums et si vous pouvez faire mieux il ne faut pas hésiter car vous obtiendrez de meilleurs résultats.

Par exemple un bon compromis est d’investir chaque mois pendant un an mais il faut que vous puissiez vous le permettre.

 

Dites-moi dans les commentaires si vous connaissiez cette méthode et si vous l’avez déjà utilisé ?

Crédit photos : Total due, Vincent Brassinne.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • investissement progressif pea

10 plusieurs commentaires

  1. Bonjour Marc,

    Je profite de ce sujet d’investissement, pour te demander conseil sur les OPCVM mon banquier ma conseiller d’investir plus particullièrement sur :LBPAM ACTIONS MIDCAP C SI.5DEC – FR0000934325, débutant dans l’investissement je suis toujours dans ce brouillard qui me met le doute, est- ce que j’ai fais le bon choix? as-tu un article qui parle des opcvm? pour un débutant est-ce le bon moyen de commencer? en sachant que je suis sur un PEA, Merci d’avance 🙂

    • Salut Olivier,

      Déjà c’est une très bonne chose que tu n’aie pas succombé aux promesses de ton banquier sans prendre du recul.
      Il est un important de se donner le temps de la réflexion et surtout d’analyser l’OPCVM avant toutes choses.

      En général les banquiers ne proposent pas toujours les meilleurs produits.
      Ils se cantonnent aux fonds maison où à ceux qu’ils doivent vendre.
      Mais il arrive parfois de trouver un conseiller qui a des conseils pertinents sur ce domaine.

      Pour en revenir à ton fonds LBPAM Actions Midcap C – FR0000934325 voici sa fiche Morningstar.
      J’en parlais dans une vidéo, Morningstar c’est un site qui analyse et note les fonds.
      Ce qui est très bien pour les connaitre puis pour pouvoir les comparer.

      Une fois n’est pas coutume ce fonds de banque n’est pas mauvais.
      Et c’est assez rare donc il faut le souligner !

      On voit que les performances ne sont pas mauvaises tant à court qu’à moyen terme.
      En même temps cette OPCVM investi sur les petites et moyennes entreprises.
      Or ce créneau est très porteur depuis 2012.
      Du coup les performances sont en adéquations avec ce que fait le marché.
      On constate également que les sociétés sélectionnées sont toutes Européennes du coup le fonds est éligible au PEA.

      Les choses qui me chagrine concernant ce fonds sont :
      – Les frais de souscriptions à 2,50 % , il faut voir si ton banquier peut les baisser.
      – Les frais de gestion qui se situe un peu au dessus de la moyenne.
      – La première ligne de l’OPCVM qui est un autre fonds de La Banque Postale et qui est monétaire. Du coup les rendements sont proche de 0.

      Après il y a 103 % d’actions dans cette OPCVM et une part de liquidité importante.
      Soit le fonds a accusée une grosse décollette soit au contraire il anticipe une bonne collecte future.

      Voici mon analyse rapide de ce fonds LBPAM Actions Midcap C.
      A priori un bon fonds qui est performant sur la durée avec 6,30 % de rendement annualisé sur 10 ans.
      Attention toutefois à la volatilité lors des périodes de baisses et juste après.
      Même si les performances sont bonnes le reste du temps et sur la durée.
      Si ton banquier fait un geste sur les frais de versements je pense que tu ferais un bon choix en tentant l’aventure.

  2. Le second gros avantage est la facilité de réalisation au jour le jour.
    Typiquement avoir 1200€ à investir n’est pas toujours faisable.
    Par contre avoir 100€ par moi est bien plus réalisable.
    Ce qui permet, grâce aux virement automatiques d’investir sans efforts.
    Perso, j’ai 3*50€ qui tout les mois sont placés, sur le PEL, un fonds euros, et une AV en mandat de gestion.

    • Salut David,

      C’est aussi un bon argument !
      Je n’en avais pas parlé car je prenais l’exemple d’une personne qui avait déjà l’argent à placer.
      Mais ça marche aussi si on ne l’a pas et qu’on veut investir petit à petit avec son épargne mensuelle.

      J’ai comme toi 3×50 € sur un PEL et 2 assurances vies.
      Mais par contre pas de gestion sous mandat car je fait mieux et sans gros efforts… 😉

      • Salut,
        pour le mandat de gestion, j’avoue ne pas être très fan au départ (j’avais déjà eu une mauvaise expérience).
        Mais au final, en 10 mois, malgré un début difficile, je suis à 9,54% de rendement.

        • C’est vrai que les performances ne sont pas mal du tout 🙂

          Pour l’instant je préfère gérer moi même pour différentes raisons et notamment car j’arrive à faire mieux.
          Mais si un jour j’ai envie de ne plus m’occuper de rien je penserais à cette option 😉

          • Pendant que tu en parles, une petite astuce pour le mandat de gestion : le prendre très offensif.
            Et prendre à côté une autre assurance vie en fonds euros.

            Ainsi on panache notre risque nous même. Inutile de payer des frais de gestion plus élevés pour avoir un placement en fonds euros

          • C’est effectivement un très bon conseil pour les novices et ceux qui l’ont oublié !
            J’avais parlé de ce principe dans un article il me semble ou sur le blog d’un confrére 😀

            D’ailleurs c’est sur ce principe que vont fonctionner les fonds euro croissance.
            En investissant une petite partie en actions ou assmiliés et une majorité en fonds euros.
            Ainsi si la poche action se retrouve à zéro, la croissance de la poche sécurisée fera arriver le contrat à zéro perte.

            Merci pour tes commentaires toujours pertinents 😉
            Marc.

  3. Salut Marc,

    Merci pour ton article, effectivement c’est une méthode que je pratique aussi sur mon PEA lorsque j’investi en bourse. Elle permet non seulement de limiter le risque de la volatilité des actions, mais elle permet surtout d’investir en bourse l’esprit tranquille. En effet, on ne se préoccupe plus de savoir si la bourse chute ou pas puisqu’on investi sur le long terme.

    Généralement une baisse de la bourse nous est d’ailleurs favorable puisqu’elle nous permet de réinjecter du cashflow sur notre PEA !

    A bientôt et bonne année !

    Maxime
    Maxime de Meilleurs rendements en bourse Articles récents : Dans quoi investir en bourse en 2015 ? Quelques conseilsMy Profile

    • Salut Maxime,

      Très bon résumé !

      C’est clair que sur le long terme les variations n’ont plus d’importances.
      Car dans 20-30 ans ce n’est pas 3 % de plus ou de moins sur le prix des achats qui changerons grand choses.

      Je vois les baisses comme des opportunités de me renforcer ou d’entrer sur une valeur à bon prix.
      Surtout quand je suis sur de mon analyse et que j’estime que le prix est bas.
      C’est d’ailleurs ce que font les investisseurs chevronnés et ça leur réussit plutôt bien 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge