Que faire face à la baisse du taux des livrets ?

Nous avons vu dans un précédent article « Comment utiliser les livrets quand leurs taux diminuent »

Regardons maintenant ce que vous pouvez faire pour contrecarrer cette baisse.

Baisse du taux des livrets

Il y a plusieurs options que vous pouvez utiliser séparément ou en même temps.

Appliquées conjointement elles vous permettront d’avoir un patrimoine diversifié et robuste.

 

 

Les alternatives financières

Une première piste consiste à placer vos économies sur des produits bancaires et financiers.

Ce qui vous permettra de dynamiser votre épargne en augmentant son rendement.

Ces produits ont le gros avantage d’être disponibles rapidement et facilement.

En contrepartie même si le rendement sera plus élevé que sur un livret classique il restera modéré.

 

 

Les taux bonifiés des livrets bancaires

Quoi de mieux qu’un livret pour en remplacer un autre 😀 ?

Blague mise à part vous ne serrez pas perdu face à ce genre de produit.

Les règles d’utilisations sont quasiment les même que pour un Livret A.

 

Ces super livrets procurent une rémunération importante sur une petite période, par exemple 4% pendant 3 mois.

Vous pourrez faire des versements et retraits à tous moments comme sur les livrets classiques.

Après la période promotionnelle le taux tombe bien souvent à un niveau très bas

Vous devez donc surveiller attentivement ce point pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

 

En parlant de mauvaises surprises, les gains de ces produits sont soumis à prélèvements sociaux et à l’impôt sur le revenu.

Ce qui vient diminuer encore un peu plus le rendement qui est annoncé…

 

Faites également attention aux différentes conditions qui s’appliquent à ces livrets.

Certains organismes imposent de garder le livret ouvert jusqu’au 31/12 ou au 01/01 pour percevoir les intérêts.

Vous trouverez toutes ces informations dans les brochures publicitaires ou les conditions d’ouvertures.

 

Les opérations commerciales avec des taux élevées ne durent que pendant un temps.

Pour avoir un rendement satisfaisant et supérieur au livret A sur un an vous devez changer de crémerie.

En profitant à chaque fois du rendement boosté pour les nouveaux clients.

Dans ce cas vous devrez jongler avec les contrats d’ouvertures et les demandes de fermetures.

Certaines personnes ne sont pas du tout gênées par ce côté administratif et d’autres ne sont pas fan.

A vous de voir si cette méthode vous correspond ou non et d’agir en conséquence.

A noter que vous perdrez une quinzaine d’intérêts à chaque changement, mais malgré tout le jeu peut en valoir la chandelle.

 

 

Détourner le PEL de son objectif principal

A la base le PEL a été créé pour permettre de financer l’achat d’un logement.

Il est désormais souvent utiliser pour faire fructifier son épargne en toute sécurité.

 

Ce produit réglementé offre une rémunération au dessus de celle du Livret A.

Vous pouvez l’ouvrir dans une banque classique facilement et rapidement.

Par contre les conditions d’utilisations et de versement sont moins souples que pour un livret.

Par exemple, un montant minimal de versement sur l’année est imposé sous peine de fermeture.

Et tout retrait entraine la clôture automatique du PEL.

 

Le PEL doit resté ouvert au moins 2 ans pour que sa rémunération soit optimale.

Si vous le clôturé avant vous retrouverez votre argent mais le rendement appliqué sera très faible.

Vous devez donc placer au sein de ce produit de l’argent dont vous n’avez pas besoin tout de suite.

 

Pour en savoir plus sur le PEL et son mode de fonctionnement atypique vous pouvez cliquer-ici.

 

 

L’assurance vie

Ce véritable couteau suisse de l’épargnant a ici toute sa place.

Même si les rendements des fonds euros s’effritent ils restent bien supérieurs à ceux des livrets.

 

Vous pouvez donc placer de l’argent sur ces supports sécurisés et profiter d’un bon rendement.

L’abondement de votre contrat se fera rapidement et simplement.

Et vous pourrez retirer de l’argent à tout moment quand vous en aurez besoin.

 

Au bout de 8 ans de détention l’assurance vie bénéficie d’un régime fiscal avantageux.

Vous pouvez retirer 4 600 € si vous êtes célibataire ou 9 200 € si vous êtes en couple sans payer d’impôts.

Avant 8 ans par contre vos retraits seront plus ou moins imposés suivant la date d’ouverture de votre contrat.

En effet la fiscalité de l’assurance vie est spécifique, pour en savoir plus cliquez-ici.

 

Si vous êtes joueur vous pouvez placer une partie de vos économies sur des unités de compte.

Votre performance dépendra alors des fonds que vous aurez sélectionnez et elle pourra être négative.

Mais le potentiel de gain est plus important que sur les fonds en euros.

A vous de voir si vous voulez jouer la sécurité ou rajouter une dose de piment dans l’espoir de gagner plus.

 

Dans tous les cas privilégiez les contrats Internet ou de banques en ligne à ceux des banques ou des assureurs en durs.

Les frais sont proches de zéro ce qui maximise votre rendement sur le long terme.

De plus la gestion des contrats est bien plus pratique et intuitive que dans les autres établissements.

 

 

Investir

Vous pouvez aussi choisir d’investir votre surplus d’épargne.

Dans ce cas deux grandes familles s’ouvrent à vous, la bourse et l’immobilier.

Grâce à eux vous pourrez vous constituer un patrimoine et/ou percevoir des revenus.

Investir pour remonter la pente

 

L’argent que vous investirez sera moins accessibles que sur les supports financiers dont nous venons de parler.

Mais les rendements seront plus important pour vous.

Vous devez donc placer des fonds dont vous n’aurez pas besoin à court ou moyen terme.

 

 

La bourse

Vous pouvez investir en bourse directement ou indirectement.

Directement en sélectionnant vous même les titres ou indirectement via des fonds.

Les fonds vous permettent d’avoir un allocation d’actifs diversifiée sans vous occuper de rien.

En contre partie vous payez des frais de gestion que vous n’aurez pas en achetant des titres en direct.

A vous de choisir en fonction de vos connaissances et du temps que vous avez ce que vous préférez faire.

Il faudra décider du type de compte que vous utiliserez, compte titre ou PEA.

Et en fonction vous pourrez loger des valeurs éligibles au produit que vous aurez sélectionné.

Le PEA est un enveloppe fiscale intéressante mais toutes les valeurs ne sont pas éligibles.

Alors que le compte titre est fortement imposé mais n’a aucune restrictions de ce côté là.

 

A vous de voir quelle stratégie vous voulez adopter entre la constitution d’un patrimoine avec des titres dont la valeur augmente fortement au fil du temps.

Ou l’encaissement de revenus réguliers avec les dividendes de titres dont la valeur augmente moins vite.

Il est parfois possible de trouver des valeurs qui jouent sur les 2 tableaux mais cela reste assez rare.

 

 

L’immobilier

L’investissement dans la pierre est très prisé en France.

Il permet de se constituer un patrimoine puis de toucher un loyer une fois le prêt remboursé.

 

Votre surplus d’épargne peut vous servir à faire un apport ou à financer les frais annexes de l’achat.

Mais aussi à réaliser des travaux dans un bien que vous achetez ou que vous possédez déjà.

Avec à la clé une valeur locative plus importante et donc plus de gains pour vous.

 

Vous pouvez aussi choisir de ne pas acheter un bien en direct mais des parts de SCPI.

Plus abordables elles vous permettent de commencer à investir dans l’immobilier.

Elles sont également indiquées aux propriétaires de logements qui veulent diversifier leur patrimoine immobilier.

Les SCPI sont spécialisés sur certains types de biens, généralement les bureaux et les murs de commerces.

Avec elles vous ne posséderez pas un bien en direct comme un appartement ou un studio.

Mais des parts dans une société qui exploite des biens et vous reverse ensuite de l’argent.

La porte d’entrée est sur certaines SCPI inférieur à 1000 €.

Ce qui permet de se constituer un capital petit à petit tout en touchant des parts de loyers.

 

 

Un patrimoine diversifié

Grâce à toutes les alternatives aux livrets réglementés (LA, LDD, LEP) vous pouvez vraiment panacher votre patrimoine.

Tout vos oeufs ne seront pas dans le même panier et avec le temps vous allez vous enrichir 🙂 .

 

Si votre patrimoine était concentré sur les livrets, vous allez vraiment le libérer ce qui est une très bonne chose.

Il sera placé sur des placements et des investissements qui rapportent plus et permettent de faire la différence sur le long terme.

Ce qui constitue une véritable alternative à la baisse de taux des livrets mais pas seulement…

En continuant sur la même lancée et même si les taux remontent vous aurez toujours des rendements supérieurs.

Et en prime vous aurez découvert toute la puissance de l’assurance vie, de la bourse et de l’immobilier 🙂

 

Si votre patrimoine était déjà diversifié en partie ou totalement, vous allez rediriger vos liquidités vers des supports plus rentables.

Ce qui augmentera mécaniquement votre rendement et vous permettra de mieux utiliser votre argent.

Les livrets sont idéals pour l’épargne à court ou moyen terme mais sont inadaptés au long terme.

En plus s’ils ne rapportent quasiment rien vous avez tout intérêt à placer votre argent ailleurs.

 

Le faible rendement des livrets ne doit pas vous inciter à les vider complément.

Vous devez toujours veiller à garder un encours minimum sur ces produits.

Tout d’abord pour avoir de l’argent disponible rapidement en cas de coup dur.

Mais aussi pour accumuler les fonds qui vous serviront à financer vos projets et à investir.

Une fois que vous aurez remplie vos livrets comme il faut vous pourrez placer votre argent.

Le reste de vos économies pourra ainsi alimenter des supports plus dynamiques.

Il faut juste trouver le juste milieu entre disponibilité et rentabilité.

 

 

Bien plus que pour contrer la faible rémunération des livrets, un patrimoine diversifié est une des clés de la réussite financière.

Un patrimoine diversifié est moins sensible à la contre performance d’une classe d’actifs.

Si la bourse dévisse, votre épargne (bancaire et financière) et l’immobilier vous permettrons de garder la tête hors de l’eau, et vice-versa.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour dynamiser votre argent et lisser les risques 😉 .

 

 

Dites-moi dans les commentaires ce que vous faites pour faire face à la baisse du taux des livrets ?

Crédit photos : Chris Gafford, Gail.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

2 plusieurs commentaires

  1. Bonsoir Marc,

    Juste un petit mot sans rapport direct avec l’article mais pour te féliciter de ce lifting agréable du site 🙂

    A bientôt,

    Jeremy

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge