7 astuces pour bien faire ses courses

Faire les courses est un passage obligé pour tout le monde.

Que ce soit manger, s’habiller, entretenir son domicile, la liste est vaste

Astuce pour bien faire ses courses

Les industriels et la grande distributions l’ont bien compris et ils en profitent.

Je vous propose donc un ensemble de choses à faire pour être sûr de faire une bonne affaire.

 

Et oui, la bonne gestion de vos finances personnelles passe aussi par celle de votre chariot.

En prenant des produits au bon rapport qualité prix, en évitant les achats impulsifs et non réfléchis.

 

Regardons maintenant les 7 choses à faire quand on fait ses courses.

 

 

1. Avoir le ventre plein

Et non je ne suis pas tombé sur la tête 😉

Je suis même très sérieux, il vaut mieux être rassasié avant d’aller au supermarché.

 

Des études ont montrées qu’une personne qui a faim achètera plus de nourriture pendant ses commissions.

Qu’une autre qui est parfaitement repu et qui mettra dans son chariot la même quantité que Mr tout le monde.

C’est tout bête mais quand on a envie de manger, la nourriture nous fait plus envie et donc on en achète plus.

 

C’est d’ailleurs assez facile à prouver, allez faire vos courses avant de manger quand vous avez bien faim.

Vous verrez que vous achèterez plus de choses que lorsque vous y allez quelques heures plus tard en étant rassasié.

 

C’est donc un conseil tout bête mais qui permet de se rendre compte de ce phénomène.

Une fois que vous aurez vu la différence, vous pourrez arriver à moins acheter lorsque vous avez faim.

Mais ce sera toujours plus dur de vous raisonner intérieurement alors autant l’éviter 🙂 .

 

 

2. Utiliser le prix au kilo ou au litre

On ne le dira jamais assez je pense.

Le diable se cache dans les détails, le prix seul ne fait pas tout alors ne vous faites pas avoir.

 

Les industriels adorent nous faire croire que certains produits sont moins cher que ceux de leurs concurrents.

Et si on s’en tient au prix de l’étiquette c’est souvent vrai, le prix du produit est inférieur.

Mais en regardant de plus près le prix au kilo ou au litre il arrive qu’on ait de belles surprises et pas dans le bon sens du terme.

 

Un autre truc tout bête, mais pour 4 tranches de jambon ou de blancs de poulet il y a une pratique qu’utilise les industriels depuis quelques années.

Et qui permet à certaines marques ou gammes de produits d’afficher des prix agressifs, à première vue seulement…

Mais quand on regarde de plus près, le poids net n’est pas le même, et donc au final le prix au kilo.

Anciennement on trouvait des barquettes de 160g (40 g x 4) et bien il y en a maintenant de 120g (30 g x 4).

Et hop un petit tour de passe-passe, et c’est 25 % de la quantité de nourriture qui s’envole.

Il est alors facile de baisser le prix de 10 % et faire croire au consommateur qu’il fait une super affaire

 

Pour se donner bonne conscience et justifier cet écart de prix au kilo bien plus important.

Les industriels ont trouvé la parade, ils vont vendre des produits avec moins de sel, moins gras ou avec une nouvelle recette.

Tout est bon pour trouver un argument mais au final ce sont nous les consommateurs les perdants de l’histoire.

 

 

3. Marque de distributeurs (MDD) et Grandes marques

Les MDD ont le vent en poupe depuis plusieurs années.

Grâce à leurs prix alléchants et à une qualité qui est tout à fait acceptable.

 

 

Mais il faut tout de même se méfier, car d’un distributeur à l’autre la qualité des produits n’est pas identique.

Il est donc monnaie courante que les Magasins D commercialise de meilleurs jus de fruits que les autres.

Ou que sont concurrent rond-point soit un cran en dessus pour ce qui est charcuterie par exemple.

Alors que Beauchamp lui sera renommé pour la qualité de ces yaourts.

 

Je vous conseille donc de comparer les MDD entre elles et de vous faire votre propre opinion.

Catégorie de produits par catégorie de produits pour voir les spécificités de chacun.

Libre à vous ensuite de choisir une enseigne qui propose une qualité moyenne pour l’ensemble de sa gamme.

Ou si vous le pouvez faire vos courses chez 2 distributeurs en choisissant à chaque fois les produits qu’ils réussissent le mieux.

 

Les grandes marques bien que plus chères sont très souvent un cran au dessus niveau qualité.

Vous n’avez donc pas de mauvaises surprises de ce côté là car elles sont une référence.

En revanche ce n’est pas la même chose pour votre porte-monnaie qui lui encaissera ce changement.

Il peut donc être rentable d’acheter ces grandes marques lors de promotions intéressantes.

 

Pour ma part, je fais souvent mes courses dans 2 ou 3 enseignes et je choisis les produits en fonction des points forts de chaque distributeur.

Et sur certaines choses je n’hésite pas à prendre des grandes marques quand elles sont vraiment au dessus mais que le prix est correct.

A vous de voir comment vous vous organisez, et le plus important de faire ce qui vous correspond le mieux.

 

 

4. Les bons de réduction

Il est possible de faire des économies sur des produits de grandes marques.

Grâce au bons de réduction que l’on trouve sur les produits ou sur des sites internets.

Grandes marques et marques de distributeurs

En échange de ce coupon il est possible d’obtenir de quelques centimes à quelques euros en moins sur votre note.

Si vous le faites sur plusieurs produits vous additionnez encore  plus de remise sur le montant final.

 

Mais attention tout de même car ces réductions ne fonctionne en général que sur les grandes marques.

Qui sont par nature plus chères que les marques de distributeurs (MDD) et donc la remise ne vaut pas toujours le coup.

Financièrement du moins car vous payerez souvent plus cher la marque même avec ce coup de pouce.

Par contre si vous achetez habituellement le produit qui bénéficie de cette offre c’est du pouvoir d’achat en plus pour vous.

 

Je le vois également comme la possibilité d’avoir un produit de qualité supérieur à moindre coup.

Ainsi en rajoutant juste un petit peu plus que pour un produit de MDD vous avez quelque chose d’un cran en dessus.

Alors que le reste du temps l’écart de prix est bien plus important et rend donc cette opération plus coûteuse.

 

J’utilise fréquemment des bons de réductions pour les produits de grandes marques que j’achète habituellement.

Ou lorsqu’ils me permettent d’avoir un produit de meilleur qualité pour un prix presque identique à la MDD.

Dans le premier cas j’économise de l’argent, et dans le second je profite d’un meilleur produit à peu de frais.

 

 

5. Rester vigilant sur les promotions

Et oui toutes les promotions ne sont pas nécessairement bonnes pour vous.

 

Quand on voit qu’il y a une promotion, on a tout de suite tendance à penser qu’on peut faire des économies.

Ce n’est hélas pas toujours vrai et vous devrez rester vigilant pour être sûr de faire une bonne affaire.

Là encore le prix au litre ou au kilo sera votre allié car il vous permet de comparer objectivement les produits.

 

Il peut arriver que le prix d’un produit augmente quelques temps avant une promotion pour ensuite retrouver son prix initial.

Ainsi la promotion n’en est pas vraiment une car vous auriez pu payer la même chose quelques semaines auparavant.

Idem lorsque vous avez une remise alors qu’il y a moins de quantité, vous payez certes moins cher qu’avant la promotion.

Mais vous avez aussi moins de produit et donc le coût au kg ou au litre est peut-être même plus cher qu’avant !

 

Vous comprenez donc que même lorsqu’un produit est bradé, vous ne devez pas vous laisser aveugler.

Et continuer de comparer le produit avec ces concurrent pour être sûr de vraiment faire des économies.

Le mieux serait même de savoir dans quel gamme de prix et pour quelle quantité le produit était vendu avant d’être remisé.

En suivant ces deux règles vous serrez certain de ne pas succomber aux sirènes du marketing et de ne choisir que les vraies promotions.

 

 

6. Vérifier les catalogues

Ce conseil me rappel l’époque où j’étais encore étudiant.

Avec des finances serrées je cherchais à optimiser mon budget courses.

 

Je cherchais donc les meilleurs combines pour payer le moins cher possible sans manger non plus n’importe quoi.

J’aimais pas mal les supermarchés qui faisaient des -10 à -70 % sur les produits qui allaient bientôt périmer.

Mais il n’y en avait pas tout le temps et pas sur ce que je cherchais, je n’allais pas non plus passer ma journée à les arpenter.

 

De cette réflexion d’essayer de planifier mes déplacements dans le magasin qui aurait l’offre la plus avantageuse pour moi.

Les catalogues m’ont apparus être une bonne solution, pas pour les produits en limite de date de consommation.

Mais pour faire toutes mes courses en général, car je pouvais tranquillement de chez moi voir si les promotions étaient intéressantes.

Sur les produits dont j’avais réellement besoin, tant en terme de prix, que de quantité et vérifier si les promo valaient le coup.

 

Après avoir fait ma sélection sur ce qui m’intéressait, aussi bien les produits de MDD remisés, les offres 1 acheté 1 offert ou autre.

Je n’avais plus qu’à aller dans le magasins pour faire mes courses, et soit je les faisait en globalité dans l’enseigne.

Soit j’allais chez le concurrent d’à côté pour les terminer en profitant de réductions sur d’autres choses.

Cela me faisait certes perdre un peu de temps mais je pouvait au final économiser de l’argent dont j’avais vraiment besoin.

Aujourd’hui j’utilise un peu moins fréquemment cette technique mais elle est toujours aussi efficace 🙂 .

 

 

7. Se méfier de qui est le moins cher

Si on écoute la grande distribution ils sont tous les moins cher

Etre vraiment le moins cher

Mais ça ne peut pas être possible car il ne peut en avoir qu’un seul

 

Alors pourquoi nous continuons d’avoir des pubs comparatives dans tous les sens ?

Tout simplement car chaque enseigne à choisi de cibler un type de consommateur ou de produits.

Une seradonc  moins chère sur les fruits et légumes, une deuxième sur une sélection de produits de grandes marques.

Alors qu’une troisième se battra sur les gros volumes quand une autre le fera sur un panier moyen.

 

Du coup le moins cher ne sera pas le même suivant votre profil de consommateur.

C’est pour cela que chacun des compétiteurs n’hésite pas à clamer haut et fort que c’est lui le meilleur.

Ils n’ont pas tord, mais ils n’ont pas raison pour autant et c’est sans doute ça le pire.

 

Libre à vous d’utiliser ce système à votre avantage en faisant plusieurs choses :

– Vous pouvez déjà en allant dans les différents magasins trouver celui qui est le moins cher pour vous en général.

– Ou en utiliser 2 ou 3 pour utiliser à chaque fois le moins cher sur un type de produit en particulier.

 

 

J’espère que ces 7 conseils vous serrons utile au quotidien pour arriver à faire baisser votre budget course.

Ou au minima à vous permettre de devenir un consommateur avisé qui fera attention lors de ses visites dans la grande distribution.

 

Dites-moi dans les commentaires si vous avez d’autres astuces sur le sujet ?

Crédit photos : Polycart x2, eye/see.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • comment bien faire ses courses
  • bien faire ses courses
  • faire ses courses gratuitement
  • comment faire ses courses
  • comment faire ses courses gratuitement
  • comment faire les courses
  • comment bien faire ses courses pour le mois
  • comment bien faire les courses
  • comment faire les courses intelligemment
  • savoir faire ses courses

8 plusieurs commentaires

  1. Bonjour Marc,

    Il y a une « astuce » que tu effleures dans ton point 6 mais que tu n’as pas élevée au rang d’astuce. Pourtant selon moi combinée au point 1 elle fait merveille même si ça fait un peu « Mamie Alzeihmer » c’est de faire une liste.
    Sans liste on a plus tendance à faire du lèche vitrine dans les rayons et se laisser tenter.

    Autre habitude que j’ai même sans liste je fais toujours mes courses à pied je ne prends donc jamais plus que ce que je peux porter. Evidemment c’est plus simple en couple ou en personne seule qu’avec une famille nombreuse mais en plus ça me fait une dose d’exercice physique et me permet d’entretenir mon corps de rêve 😉

    • Bonjour Didier,

      C’est vrai, tes 2 conseils sont très bons et je les utilise aussi.
      Ils sont tellement devenus des habitudes que je n’y ai même pas pensé en écrivant cet article !

      Merci pour cette bonne piqure de rappel et ces 2 très bonnes astuces 😉

  2. Bonjour Marc

    En effet le fait de faire ses courses le ventre plein permet de succomber à certaines tentations et de même faire des listes nous cantonne à ce que l’on avait prévu. J’avais également traité du sujet dans un article en incluant d’autres conseils selon sa situation (http://www.argent-plus-plus.fr/moins-depenser-au-quotidien/).

    Par contre, je privilégie les achats « gros volumes » et j’imagine mal faire cela à pied à chaque fois. Pas de soucis pour un dépannage 😉

    Emmanuel

    • Bonjour Emmanuel,

      C’est clair que si tu fais des achats en volume ça va être compliqué à pieds sauf si tu fais plein de voyages pendant qu’une autre personne surveille tes courses 😀

      Quand les réductions sont à la clé c’est une pratique intéressante pour peu que l’on puisse stocker chez soi.
      Et dans le cadre de la nourriture c’est top si on a une grande famille ou que l’on ne se lasse pas de manger la même chose.
      Par contre seul ou à deux c’est parfois moins évident.

      Merci pour le partage 😉
      Marc.

  3. Hello !

    Je connaissais les 2, 3 astuces que tu préconises mais il y en a une que je vais bien garder sous le bras !

    Faire les courses le ventre plein…. c’est tellement simple et vrai !

    Merci pour le partage,

    Adam

    • Salut Adam,

      Et oui c’est trivial et pourtant ça marche 😉

      • Je confirme pour le coup du ventre plein. Je suis boucher en supermarché, et je peux vous dire que les clients qui arrivent sur le coup des 14-15h en ayant pas mangé sont vraiment d’excellents clients pour nous. Parce que rien ne les arrêtes. J’ai souvenir de deux clients qui sont arrivés sur le coup des 15h sans avoir mangés, ils m’ont pris 1Kg d’entrecôte pour deux personnes. C’est juste énorme, surtout qu’ils n’avaient pas que ça pour manger [la dose qu’on préconise c’est 200g de viande (crue) par personne, et déjà ça fait un trop gros morceau pour la plupart des gens]. J’ai eu beau leur dire que ça me paraissait vraiment beaucoup pour deux, ils sont partis du principe qu’ils avaient très faim… maie je suis certain qu’ils n’ont pas pu finir, ou alors en se forçant.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge