7 points pour comparer les contrats d’assurance vie

Vous êtes décidé à ouvrir votre première assurance vie.

Ou à prendre un nouveau contrat pour un autre projet.

Comparer contrat assurance vie

Mais vous ne savez pas quel contrat souscrire parmi tous ceux disponibles ?

Il y a plusieurs points à regarder de près pour être sûr faire le bon choix.

 

Si vous voulez plus d’informations sur cette très belle enveloppe fiscale je vous conseille de lire cet article.

Nous allons voir dans cet article les points importants à ne pas perdre de vu lorsque vous chercherez une assurance vie.

Toutes ces données se trouvent facilement sur Internet et elles vous permettront de comparer simplement les contrats entre eux.

Vous pourrez alors choisir celui qui convient le mieux à vos objectifs et qui répond le mieux à vos besoins.

 

 

1. L’assureur

La caractéristique la plus importante du contrat est son assureur.

 

Chaque établissement aura une gestion différente de celle de son voisin et ne fera donc pas les mêmes choix.

A commencer par le mode de distribution qui se fera exclusivement dans les agences bancaires, par l’assureur directement, sur Internet ou via un conseiller en gestion de patrimoine.

En passant par les types de contrats proposés, la gestion des fonds euros, les possibilités d’investissement, les procédures administratives et les conditions d’ouvertures.

 

Il ne faut pas non plus oublier que plus l’assureur a les reins solides et moins vous courez de risque pour l’argent que vous lui avez confié.

En théorie les risques sont minimes mais un assureur qui ferait de mauvais placements pourrait faire faillite…

Dans ce cas comme pour les faillites bancaires vous bénéficierez d’un plafond d’indemnisation maximum par assureur.

Même si ce scénario n’est pas enviable il est important de savoir qu’il y a un mécanisme de sécurité en cas de gros problèmes.

 

Il est également important de connaitre l’assureur d’un contrat histoire de pouvoir choisir des assureurs différents si vous avez plusieurs assurances vie.

Je pense qu’il est important de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et de bénéficier des points faibles et des points forts de chaque acteur.

 

Vous pouvez facilement connaitre l’assureur d’un contrat que vous avez déjà en regardant vos documents d’adhésion.

Ou depuis le site internet du distributeur si vous n’avez pas encore souscrit et que vous êtes en phase de recherche d’une assurance vie.

 

 

2. Le fonds euros

C’est le deuxième élément le plus important d’une assurance vie.

 

Le fonds euros est un pilier indispensable de l’assurance vie pour les épargnants et les assureurs.

Les épargnants sont rassurés par le fait que l’argent qui est investi dessus est garanti par l’assureur.

C’est à dire qu’au fil des années l’encours placé sur ce fond ne peut pas baisser et que vous retrouverez votre mise quoi qu’il arrive.

Il est donc primordial que le fonds euros soit bien géré pour que l’assureur puisse faire des gains et ainsi proposer un bon rendement.

C’est également une belle vitrine pour les assureurs qui se battent chaque année à grand coup de publicité sur le rendement de leurs fonds euros pour attirer de nouveaux clients

 

Ce qui est le plus important pour vous c’est de bénéficier d’un fonds euros de qualité qui fait mieux que la moyenne du marché sur la durée.

Ainsi votre placement augmentera année après année bien plus vite que si vous aviez pris un contrat ailleurs grâce aux intérêts composés.

Je vous conseille donc de prendre l’historique sur au moins 5 ans du ou des fonds euros des assurances vie que vous voulez comparer.

Vous remarquerez sur les contrats des banques en ligne que certains fonds euros n’ont pas beaucoup d’historique car ils ont été créés il y a peu de temps.

Dans ce cas basez-vous sur les informations disponibles depuis leurs créations pour pouvoir les comparer aux autres.

Mais rassurez-vous même s’ils sont assez récents ils sont quand même de très bonne qualité.

 

Vous pouvez trouver en cherchant sur Internet la composition des fonds en euros des différents assureurs.

Il est intéressant d’y jeter un petit coup d’œil pour que vous sachiez comment ils sont gérés et surtout pour connaitre l’allocation d’actifs.

 

Vous remarquerez également que les assureurs qui proposent plusieurs fonds euros ont des gestions et des allocations d’actifs bien différentes d’un fond à l’autre.

En règle générale les fonds historiques sont similaires à ce que l’on peut trouver chez la concurrence.

Alors que les nouveaux sont plus opportunistes et bien plus investis en actions ou en immobilier.

 

 

3. Le distributeur

On oublie souvent est qu’un assureur peut utiliser plusieurs distributeurs.

Les contrats et les différentes caractéristiques qui les composent ne seront donc pas les mêmes.

Distributeur assurance vie

 

Pour un assureur donné on retrouve généralement les mêmes fonds euros et les mêmes rendements d’un contrat à l’autre.

Mais ce n’est pas toujours le cas, il peut arriver que les rendements soient différents à cause de frais de gestion qui ne sont pas les mêmes.

Il est également possible que l’assureur propose un fonds euros spécialement conçu pour un distributeur comme le « Euro Exclusif » de Boursorama.

 

Par contre les autres caractéristiques du contrat peuvent être totalement différentes.

Il y a généralement des différences sur les frais, notamment de versement, d’arbitrage ou de gestion.

Les différences peuvent aller jusqu’au montant minimum pour ouvrir le contrat ou pour l’abonder en passant par les conditions d’arbitrage ou le nombre d’UC disponibles.

 

Le contrat proposé peut être individuel ou collectif, dans le premier cas vous êtes lié directement à l’assureur alors que dans le  second vous êtes lié à une entité (association, distributeur) qui a elle même contracté avec l’assureur.

En individuel vous êtes certain que l’assureur ne pourra pas changer des règles majeurs en cours de route mais il pourra par exemple supprimer un fonds euros ou des UC et en ajouter de nouveaux.

En collectif l’entité qui gère votre contrat peut négocier avec l’assureur pour changer des caractéristiques du contrat sans vous demander votre avis, mais vous serrez prévenu de toutes les évolutions.

Les 2 systèmes ont des avantages et des inconvénients, même si on se sent mieux protégé avec un contrat individuel on n’est pas à l’abri de mauvaises surprises, un assureur a par exemple supprimé un de ses 2 fonds euros alors qu’il rapportait plus que l’autre…

Sur les contrats collectifs on ne peut pas toujours choisir les évolutions mais en cas de gros soucis avec l’assureur et si celui-ci accepte, l’entité peut changer l’assureur du contrat ce qui est une très bonne chose.

Pour mois la question du individuel ou collectif est un faux débat, le plus important reste la qualité du contrat et de l’assureur qu’il y a derrière, il vaut mieux un contrat collectif de très bonne qualité qu’un contrat individuel mauvais.

 

Vous devez donc garder à l’esprit que les contrats d’un même assureur mais de distributeurs différents peuvent ne pas être identiques sur tous les points.

 

 

4. Les frais de versements

Les frais de versements sont un autre point à ne pas négliger quand vous sélectionnerez un contrat.

 

Les contrats internet ou des banques en ligne sont sans frais de versements.

Mais ce n’est pas le cas des contrats proposés ailleurs notamment dans les banques.

 

Prenons un exemple simple pour mieux comprendre comment ils fonctionnent.

Si les frais de versements sont de 3 % alors chaque fois que vous abonderez votre assurance vie de 100 € vous en perdrez 3

Qui iront directement dans la poche de l’assureur et du distributeur mais vous aurez seulement 97 € de plus sur votre contrat.

Sur la durée les sommes que vous allez dépenser risque d’être importantes et elles sont perdus pour vous.

 

Pour moi les frais de versement sont rédhibitoires et je ne sélectionne pas de contrats qui en possèdent.

Car pour qu’une assurance vie avec ces frais arrive à faire mieux qu’une autre sans et à rendement égal c’est impossible.

Il faut que le rendement de la première soit bien plus important chaque année pour réussir à rattraper la deuxième.

Mais comme les contrats sans frais sont parmi ceux qui ont les meilleurs rendements il n’est en réalité pas possible de faire mieux avec un contrat avec des frais de versements.

Il y a de très rares exceptions avec des fonds euros qui présentent un rendement supérieur à ce qui se fait ailleurs mais qui ne réussissent à dépasser un contrat sans frais que 20 ou 30 ans après la souscription…

 

Si vous voulez approfondir ce sujet ou être sûr de ce que j’affirme je vous invite à chercher un simulateur d’assurance vie et à comparer deux contrats.

Pour trouver un simulateur je vous laisse faire une recherche sur votre moteur préféré, par exemple Google.

Puis faites 2 simulations à partir de données réelles, la première avec un contrat sans frais de type Fortuneo par exemple.

Et une seconde avec un contrat qui a des frais de versements mais dont le fonds euros a un meilleur rendement.

Vous pourrez alors comparer les résultats et voir à partir de cette projection ce qui se passera en théorie dans quelques années et quel contrat vous rapportera le plus.

 

 

5. Les frais de gestion

Les frais de gestion sont également à prendre en compte pour bien comparer 2 contrats.

 

Ils impactent directement le rendement de votre produit chaque année et font donc la différence sur le long terme.

Les assureurs appliquent ces frais sur l’ensemble des encours que vous lui confiez.

Ils peuvent être différents entre le fonds euros et les unités de comptes mais ils sont toujours précisés dans la documentation de l’assureur.

Vous trouverez donc cette information très facilement sur les prospectus ou sur le site internet de ce dernier.

 

Il est important de rappeler que les rendements des fonds euros qui sont communiqués chaque année sont nets de frais de gestion.

Vous n’avez donc pas à enlever ces frais du rendement que donne l’assureur pour connaitre le rendement réel du fonds.

Mais vous devrez par contre retrancher les prélèvements sociaux qui sont les mêmes quel que soit l’assureur mais qui ne sont pas déduits du rendement annoncé.

Ce qui veut dire qu’à rendement égal mais à frais de gestion différents, le fonds euros qui a les frais de gestion les plus élevés à un meilleur résultat brut.

Cette donnée est importante pour juger de l’efficacité et de la fiabilité de sa gestion sur le long terme.

 

Les frais de gestion sur les fonds euros sont prélevés chaque année lors du versement des intérêts.

Alors que ceux des unités de comptes le sont lors des ventes et des arbitrages.

 

Si vous comptez investir dans les UC vous devez privilégier un contrat qui aura des frais de gestions peu important pour ces supports.

Sinon vous risquez de voir votre rendement s’effriter entre ces frais et ceux internes à l’UC elle-même.

Pour le fonds euros vous devez trouver un contrat qui allie performances sur la durée et dont les frais de gestion sont corrects.

 

 

6. Les UC disponibles

Un autre élément de comparaison concerne le type et le nombre d’UC disponibles dans le contrat.

Choix unité de compte

 

On peut trouver différents types d’UC comme les fonds contenants des obligations ou des actions pour les plus courants.

Mais aussi des trackers ou ETF qui répliquent directement la performance d’un indice tel que le S&P 500 ou le CAC 40.

Ou encore les SCPI qui sont de plus en plus prisées car elles permettent de mettre de l’immobilier au sein de l’enveloppe fiscale de l’assurance vie.

 

Vous devez veiller à deux choses concernant les UC que vous trouverez sur les différents contrats.

Tout d’abord le nombre d’UC proposées pour avoir un choix assez large lorsque vous voudrez investir.

Mais aussi la qualité de ces UC car si vous avez un choix pléthorique mais mauvais ça ne sert au final à pas grand-chose.

 

Les contrats disponibles sur Internet ou dans les banques en ligne proposent généralement beaucoup de choix.

Cerise sur le gâteau les UC disponibles sont de très bonnes factures ce qui est encore mieux 🙂

Le contrat proposé par ING est à part car le nombre d’UC proposées est faible mais elles sont de très bonnes qualités ce qui fait que je le recommande quand même.

C’est pour moi l’outil idéal pour quelqu’un qui veut se lancer en ouvrant sa première assurance vie mais sans se prendre la tête à savoir quelle UC sélectionner parmi un choix important.

 

 

7. Les autres caractéristiques

Le dernier point rassemble toutes les autres informations importantes à ne pas oublier pour votre comparaison.

 

Le montant minimum du versement initial est une véritable barrière à l’entrée.

Il est plus facile d’ouvrir un contrat avec 300 € qu’avec 10’000 € par exemple.

Dans le même genre il y a un montant minimum pour les versements libres et programmés.

L’effort à fournir ne sera pas le même si cette somme est 50, 100 ou 500 €…

Pour ne pas vous retrouver bloqué vous devez prendre en compte ces montants minimums lorsque vous comparerez les contrats.

 

Les arbitrages font parties intégrantes du fonctionnement d’une assurance vie multisupports.

Il faut surveiller les frais d’arbitrage qui peuvent être pratiqués chaque fois que vous en ferez un.

La somme peut être fixe ou bien calculée en pourcentage du montant arbitré.

A noter qu’ils sont gratuits sur les contrats Internet ou des banques en ligne.

Il y a également une somme minimum à arbitrer et un montant minimal à laisser sur un support si on ne souhaite pas le vendre totalement.

 

Tous ces à-côtés font parties de chaque contrat et ils ne doivent pas être oubliés lorsque vous ferrez votre choix.

Sinon vous risquez d’avoir de grosses surprises au fur et à mesure de l’utilisation de votre assurance vie.

 

 

Dites-moi dans les commentaires comment vous comparez deux contrats d’assurance vie ?

Crédit photos : Andy Hay, Joshua Brown, FlackJacket2010.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

3 plusieurs commentaires

  1. Bonsoir Marc,

    Très bonne synthèse des points à vérifier.

    Tout comme toi désormais je fuis les assurances-vie proposant des frais sur versement nuls. Il y a tellement de choix sans frais. Pour des frais de 3% il faut quasiment 1 an pour commencer à gagner de l’argent …

    Ensuite il est effectivement important de comprendre la différence entre l’assureur et le distributeur. Par exemple Eurossima (fonds Euro) de Générali est proposé sur ING et Advize et proposera donc effectivement le même rendement (hors frais de gestion) chez ces deux organismes.

    A bientôt,

    Jeremy
    Jeremy Articles récents : Appartement n°3 : le bilan chiffré des travaux de rénovationMy Profile

  2. Manque un point important : le contrat est-il collectif ou individuel ?

    Sinon, pour la lisibilité, inutile de mettre autant de mots en gras. Je trouve que ca nuit à l’information donnée.

    • Bonjour (ça ne fait pas de mal et c’est toujours sympa 😉 ),

      Je parle de ce point dans l’article, au niveau du paragraphe sur le distributeur…

      Je vous remercie par contre pour votre remarque pertinente sur le texte en gras, grâce à vous j’ai apporté quelques retouches.

      Au passage un peu moins d’agressivité ne fait pas de mal et permet de détendre l’atmosphère 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge