Podcast : Décortiquons ensemble l’épargne logement

 

Dans cet épisode, nous allons littéralement disséquer l’épargne logement, pour mieux comprendre son fonctionnement.

 

Si vous voulez écouter le podcast en live depuis le site, il suffit de cliquer simplement sur le bouton lecture du lecteur qui se trouve juste en-dessus.

Et si vous voulez le télécharger pour l’écouter plus tard, de cliquer sur “Télécharger”.

Pour accéder à tous les podcast depuis iTunescliquez-ici.

 

PEL, CEL, ces deux acronymes vous parlent forcément.

Mais les connaissez-vous dans le détail ?

Dans ce podcast je résume leur mode de fonctionnement, leurs avantages et leur double emploi, grâce aux phases d’épargne et de prêt.

 

 

Retranscription texte :

 

Bonjour et bienvenue sur ce nouveau podcast du blog mieux gérer son argent.com

Alors aujourd’hui, on va parler de l’épargne logement.
Pour faire suite au podcast précédent où l’on parlait de l’épargne liquide.

Tout simplement parce que l’épargne logement est un sujet un peu plus technique et un petit peu plus compliqué.

Donc aujourd’hui on va essayer de le décortiquer, pour voir comment vous pouvez l’utiliser au mieux pour vos projets immobiliers.

 

C’est une famille qui est assez atypique et qui comporte deux produits.
Que sont le Plan Épargne Logement (PEL) et le Compte Épargne Logement (CEL).

Je suis sûr que vous en avez déjà entendu parler plusieurs fois.

« Est-ce que vous savez clairement comment ils fonctionnent ? », ça c’est une vraie question.

Beaucoup de personnes ont en entendu parler. Ils savent que dans le cadre du PEL, il faut mettre de l’argent dessus tous les mois.

Mais après le mode de fonctionnement, il reste assez obscur. C’est tout à fait normal, parce que ce sont quand même des produits assez complexes.

 

 

On va commencer par le Plan Épargne Logement.

Il est ouvert à tous, il est généralement souscrit dans la prévision d’un projet immobilier.

 

Bon ça c’est en général, parce que maintenant il y a des petits malins qui l’utilisent aussi pour placer leur argent. Tout simplement parce que le taux d’intérêt qui est appliqué au PEL, il est plutôt élevé. Donc ça leurs permet de gagner plus d’argent que pour un livret A.

Mais nous aujourd’hui on ne va pas en parler, parce qu’on va vraiment parler de la spécificité logement donc le PEL.

 

Vous ne pouvez en détenir qu’un seul par personne. Si vous êtes en couple, vous pouvez en avoir un pour chaque membre.

Et les spécificités de ce produit, c’est que l’argent est bloqué tant que le PEL n’est pas clôturé. Si jamais vous voulez prendre de l’argent, le PEL va être dissous.

Il y a également un dépôt minimum à l’ouverture qui est imposé.

Et un dépôt minimum à faire chaque année. En général pour ce dépôt minimum chaque année, c’est plutôt des versements mensuels qui sont mis en place. Parce que c’est quand même bien plus pratique.

 

Il y a aussi une durée minimum de détention et maintenant une durée maximum.

Il y a les prélèvements sociaux qui vont être pris sur les intérêts, donc ça c’est un peu moins cool. Mais malheureusement c’est obligatoire, et ça, ça va être chaque année sur les intérêts qui vous seront versés.

Il y a également une prime d’État qui est possible en cas de prêt. Pour les PEL qui sont ouvert après le 12 décembre 2002, ça fait longtemps.

 

Mais après il faut savoir, que si vous avez peut-être aussi un PEL depuis 20/30 ans.

Il faut savoir qu’avant les PEL n’avaient pas de date limite, donc c’est peut être votre cas.

Il y a même des pépites qui rapportent 7.5% par an ! Voilà ça c’est génial, mais c’est les anciens PEL.

Maintenant c’est plus comme ça, l’État l’a reformé par couches successives.

 

Je vais arrêter de faire une digression. On va retourner sur le sujet.

Et donc ce PEL il a deux phases.

 

Une phase qu’on va dire d’épargne, dans lequel vous allez cumuler de l’argent et des intérêts.

Et une autre phase de prêt, là vous allez pouvoir vous faire prêter de l’argent par votre banque.

Par contre il y a un lien assez étroit entre les deux c’est que le taux de rémunération de l’épargne et du prêt sont connus dès l’ouverture.

C’est à dire là demain, vous allez à votre banque, vous voulez ouvrir un PEL, on va vous donner le taux de rémunération de votre épargne tout au long de cette phase et le taux du prêt si vous décidez de faire un prêt.

 

Par contre comme je vous disais tout à l’heure, il ne peut pas être conservé ad vitam aeternam.

Mais seulement pour 15 ans maximum pour les PEL qui sont ouvert depuis le 1er mars 2011. Donc en fait, typiquement ce produit, il est taillé pour un investissement à moyen long terme.

Tout simplement parce que vous pouvez l’avoir jusqu’a 15 ans. Et si vous voulez profiter de tout ses avantages, il faut que vous le gardiez au moins 4 ans.

 

Ce PEL vous permettra de mettre de coté petit à petit. C’est vraiment ce qui est utile, vu que vous êtes obligés d’épargner, ça va vous forcer.

Il y a des personnes qui ont besoin de ça. Ce n’est pas très bien, vous l’avez vu certainement dans mes podcasts, en article ou en vidéo.
C’est mieux que ça soit vous qui décidiez d’épargner. Mais pour certaines personnes, ça peut être quelque chose qui est très bien.

Et qui va les forcer à se construire un patrimoine.

 

Donc en cas de projet immobilier, vous pouvez demander à bénéficier d’un prêt.

Comme on le disait tout à l’heure, le taux est connu d’avance.

Et vous pouvez aussi être éligible à une prime d’État, et donc il y a des conditions. Et si vous rentrez dans les clous et bien l’État va vous donner de l’argent.

 

Et aussi quelque chose qui je pense est très intéressant, surtout pour les parents et les grands-parents.

Il est possible de céder les droits qui sont sur un PEL, à une personne de sa famille, sous condition qu’elle dispose d’un PEL depuis au moins 3 ans.

Si vous êtes parents ou grands-parents, vous pouvez, pour votre fils ou pour votre fille, le ou la faire bénéficier des droits que vous avez acquis.

Si votre fille ou votre fils a un PEL depuis plus de 3ans.

 

Puis aussi on va dire, que ce qui change entre un PEL et une épargne traditionnelle. Déjà, c’est le fait de mettre de l’argent mensuellement dessus.

Et aussi qu’à l’ouverture vous allez avoir un montant à sortir, qui est de plusieurs centaines d’euros.

 

Et puis aussi par contre ce qui peut être rassurant, c’est que le taux de rémunération est déterminé au jour de l’ouverture. Ce qui veut dire qu’il ne va pas faire le yoyo, comme par exemple avec le Livret A. Et que les personnes qui ont ouverts un PEL, ou qui l’ouvrent au bon moment. Vont bénéficier d’une rémunération qui est plutôt attractive.

 

Mais comme je le disais tout à l’heure, les intérêts subissent les prélèvements sociaux. Mais ils ne sont pas imposables les 12 premières années.

Oui par contre après 12 ans, voilà malheureusement les intérêts c’est sur l’impôt sur le revenu.
Donc tout de suite c’est comme sur les comptes sur livrets, ça devient un petit peu moins sympathique !

 

Mais c’est ce qui a été mis en place, dans les dernières versions du PEL.

Parce que moi ce dont je parle dans ce podcast, c’est plutôt des dernières versions.

 

Pour la phase de prêt, donc comme je le disais, vous pouvez vous demander « Comment ça va se passer ? ».

Vous connaissez le taux à l’avance donc en général il correspond aux taux d’intérêt de l’épargne + 1.70 % de frais de gestion.

Ça c’est en général, après suivant les versions ça peut changer.

 

Mais vous ne pouvez demander un prêt, qu’en ce qui concerne l’acquisition de votre résidence principale. Et pour d’autres projets en rapport, par exemple achetez un parking, mais à condition qu’il soit à moins de 1km de votre résidence par exemple.

Vous ne pouvez pas dire, « Ah bah tien, je vais m’acheter un appartement, et puis un parking a 200 bornes parce que je veux le louer… ».

Non ça ce n’est pas possible.

C’est vraiment, il faut que ça soit lié à votre résidence principale.

 

Et le total, en fait de tous les intérêts reçu sur votre plan, c’est égal au droit à prêt que vous pouvez obtenir. Donc en fait, ça va, c’est quand même assez simple.

 

Ouais par contre comme on la vu, votre PEL vous pouvez le garder pendant un petit moment.

Donc si vous gardez votre PEL pendant 15 ans, voilà pour savoir les droits à prêt, va falloir que vous sortiez vos relèves de comptes sur 15 ans.

Après dans les faits, si vous demandez à votre conseiller bancaire, par mail ou par téléphone il peut aussi vous le dire. Ils ont des logiciels, qui calculent tout, très vite.

 

Et l’État peut également vous délivrer une prime, voilà.

Mais il faut vraiment rentrer dans les clous. Là je vous invite encore une fois, à voir avec votre conseiller bancaire.

 

Comme je le disais tout à l’heure, la durée de détention minimale, je disais 4 ans.

Mais en fait, c’est la durée minimale recommandée. Vous pouvez casser votre PEL à tout moment. Mais par contre, si vous le faites, vous allez perdre pas mal d’avantages.

 

Par exemple si vous fermez votre PEL avant 2 ans :

Il va se transformer en CEL. Donc les intérêts vont se calculer sur les taux du CEL au jour de la clôture. Là par contre, le taux du CEL est quand même comme on le verra plus bas que le taux du PEL ! Et les droits à prime, après évidement ils sont perdus.

Par contre, les sommes que vous avez placées sur le PEL, elles seront utilisées dans le calcul des intérêts et pour les droits à prêt du CEL. En fonction des dates de versements, mais ça reste toujours moins avantageux que les intérêts et les droits du PEL.

 

Si jamais vous clôturez votre PEL entre la 2eme et la 3eme année : C’est seulement les droits à prêt et à prime qui sont perdus, c’est tout.

 

Entre 3 et 4 ans : La prime est diminuée de moitié, mais les droits à prêt sont conservés, à la valeur acquise aux 3ème anniversaire. Bon c’est déjà pas mal.

 

Et ensuite la prime n’est plus impactée. Et les droits sont ceux acquis au dernier anniversaire du plan. Si jamais vous le casser après les 4 ans.

 

En fait c’est que tout simplement la durée du PEL.

Normalement elle est de 4ans, mais vous pouvez la prolonger chaque année. Une fois que le PEL arrive a échéance entre ses 4 et 10 ans , vous pouvez le prolonger.

 

Par contre une fois que le PEL est arrivé à échéance, donc entre 4 et 10 ans. Si vous ne l’avez pas prolongé, vous ne pouvez plus verser d’argent dessus.

C’est pour ça que vous avez intérêt à le prolonger jusqu’à sa 10ème année. Pour pouvoir mettre des sous tous les mois.

 

Donc vous ne pouvez plus mettre d’argent dessus. Par contre vos droits à prêt et à prime, ils sont figés à l’échéance du produit.

Mais les intérêts, vous continuez d’en avoir, c’est pour ça que vous avez tout intérêt à aller jusqu’au 10 ans.

 

Et après, admettons que ça soit 10 ans. Au bout de 5 ans, donc ce qui nous amène aux 15 ans de tout à l’heure.

Si vous n’avez pas fermé votre PEL, il est automatiquement clôturé et transformé en Compte Sur Livret. Et les droits à prêt et prime sont perdus…

Donc vous avez tout intérêt à utiliser votre PEL dans les 15 ans.

 

 

Maintenant qu’on a parlé du Plan, on va parler du Compte Epargne Logement, le CEL.

Qui est son petit cousin. Et qui est aussi utilisé quand vous avez un projet immobilier. Notamment pour des travaux.

 

Les spécificités, c’est que son mode de fonctionnement, vous allez le voir, c’est un mix entre un livret d’épargne classique et un PEL.

 

Jugez par vous même, les fonds sont disponibles à tout moment, le taux de rémunération est variable, là on se rapproche plus du livret classique.

Par contre les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux mais ne sont pas fiscalisés, donc là on se rapproche de rien du tout, je vous l’accorde ! C’est un mix, mais on s’approche de rien.

 

Ensuite il y a un dépôt minimum à l’ouverture, il y a 2 phases, une phase d’épargne, une phase de prêt.

Il y a un montant important, qui est à mettre au minimum, si vous voulez retirer de l’argent ou si vous voulez mettre de l’argent, là ca se rapprocherai du PEL.

Et il y aussi la possibilité d’avoir juste un CEL par personne.

 

Donc pour moi ce produit, c’est un mélange parfait entre l’investissement à moyen long terme, et le besoin d’avoir de l’épargne de précaution ou autre disponible rapidement.

 

Parce que vous allez gagner des intérêts, des droits à prêt, mais si vous avez besoin de l’argent. Contrairement au PEL, hop vous le récupérez et on n’en parle plus.

 

Comme le PEL en faite vous devez déposer plusieurs centaines d’euros à l’ouverture.
Et il y a aussi, là par contre, un montant minimum qui est fixé pour chaque mouvement d’argent, qui soit un gain ou un retrait sur le Compte Épargne Logement.

 

Par contre les intérêts ils sont soumis aux prélèvements sociaux, mais vous ne devez pas les déclarer au titre de l’impôt sur le revenu.

 

La rémunération par contre c’est là que le bas blesse, vous allez comprendre pourquoi.

Tout à l’heure, je vous disais « Ouais cool le CEL c’est sympa, mais contrairement au PEL ça rapporte moins », c’est tout simplement qu’elle est plus faible que le Livret A !

 

En général, c’est les 2/3 arrondis au quart de point supérieur.

Donc ce qui n’est pas non plus mirobolant, comme vous pouvez le voir !

 

La phase de prêt, donc vous pouvez demander si vous avez besoin, à bénéficier d’un prêt CEL.

Alors par contre comme le taux de rémunération, le taux de prêt, il va changer sans cesse.

Néanmoins, il correspond au taux d’intérêt de l’épargne au jour où vous faite le prêt + 1,5% de frais de gestion.

 

Contrairement au PEL, là vous pouvez utiliser cet argent pour financer des travaux en plus de l’acquisition de votre résidence principale.

C’est pour ça qu’on vous dit d’avoir les 2.

 

Souvent il y a des personnes, qu’est qu’ils font ?

Ils vont faire un prêt PEL pour acheter un logement. Et un prêt CEL pour financer des travaux par exemple, l’achat d’une cuisine ou autre.

C’est pour ça que les deux en général, ils se complètent plutôt pas mal.

 

Et le total de tous les intérêts perçus sur votre CEL sont multipliés par 1,5, et correspondent au prêt que vous pouvez obtenir.

Et là aussi ce qui est sympa, c’est que l’État peut également verser une prime, à la réalisation du prêt. Et elle est égale à 50 % de la somme des intérêts reçus.

Par contre il y a une certaine limite, donc si après vous avez plus, l’État n’ira pas au dessus. Et cette prime par contre, et bien elle est comme les intérêts, elle est soumise aux prélèvements sociaux… En fait l’État vous donne de l’argent d’une main, et il vous en reprend une partie de l’autre…

 

Donc pour moi si vous voulez bâtir une épargne solide, il faut ouvrir ces 2 produits.

Parce qu’ils sont complémentaires l’un et l’autre.

Et c’est pour ça que les banques, en fait elles vous proposent très souvent de les ouvrir ensemble.

 

Dans les faits, il vaut mieux que vous jugiez vraiment de votre besoin.

Tout simplement, parce que le CEL par exemple est très intéressant pour son prêt relatif aux travaux, mais pour la rémunération de l’épargne, ben écoutez on repassera…

 

Alors que le PEL, qui est en ce moment détourné de son objectif premier, comme je le disais dans l’introduction, par bon nombre d’épargnants. Qui l’utilise parce qu’il a un meilleur taux que le Livret A.

Lui, il va vraiment vous permettre donc, déjà d’avoir un taux pour un livret réglementé qui est vraiment sympa. Et aussi de financer l’acquisition d’une résidence principale.

 

 

Par contre ça ce n’est pas connu, et je sais qu’il y en a qui arrivent à ouvrir un CEL et un PEL dans deux banques différentes.

Mais en fait, dans le code de la construction, c’est noté noir sur blanc que vous devez détenir le PEL et le CEL au sein de la même banque.

Donc vous ne pouvez pas avoir le PEL dans une banque A et le CEL dans une banque B.

 

Par contre imaginons que vous ayez votre CEL et votre PEL à la banque A. Et que vous fassiez un achat immobilier, et que vous passez par la banque B.

Là c’est possible, en faite de demander à votre banque A, qu’elle vous fasse un papier. Bon elle ne va pas aimer, mais elle va le faire, qu’elle vous marque vos droits à prêt et vos droits à prime.

 

Et ensuite vous les donnez à la banque B, qui consentira à faire un prêt PEL ou un prêt CEL. Donc avec ce que vous avez gagné. Et là elle vous dira comment faire pour transférer ceci de la Banque A à la Banque B.

 

 

Donc comme vous l’avez vu, comme pour le précédant podcast, je n’ai donné volontairement aucun chiffre. En ce qui concerne les taux de rémunérations, les plafonds de dépôts et les prélèvements sociaux.

Tout simplement parce que ces chiffres changent sans arrêt. Et que je ne pense qu’ils ne sont pas très pertinents, pour vous permettre d’aborder les concepts.

 

Donc pour moi vraiment, c’est de vous apportez tout ce qui faut, pour que vous puissiez vous faire votre idée sur les produits.

Pour que vous puissiez les comprendre. Et ensuite vous avez juste à rajouter les chiffres.

Et là pour voir si ça vaut le coup pour vous ou non.

Pour moi c’est vraiment le mode de fonctionnement qui est important pas les chiffres.

 

 

Ce podcast est maintenant terminé. Je vous remercie de l’avoir suivi.

En attendant je vais vous demander, d’aller commenter juste en dessous, et de me dire ce que vous en avez pensé.

 

Dites-moi dans les commentaires ce que vous pensez de ces deux produits.

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

Recherches utilisées pour trouver cet article :

  • plan epargne logement a plus de 10 ans mais la banque me l\a prolongé est ce normal

6 plusieurs commentaires

  1. Salut Marc, merci pour toutes ces explications où tu clarifies vraiment la chose ! Après t’avoir écouté, je me rends compte à quel point ça peut sembler compliqué pour quelqu’un qui n’a aucune notion d’épargne ou de finance d’une façon générale.

    A mon avis, l’Etat aurait mieux fait de simplifier au maximum la chose pour encourager les gens à utiliser ces produits, plutôt qu’à le complexifier en intégrant énormément de contraintes.
    InvestMan Articles récents : Quel hébergement web choisir ? (avis sur plusieurs hébergeurs)My Profile

    • Salut !

      Ce n’est effectivement pas un dossier facile.
      Mais l’épargne logement apporte aussi pas mal d’avantages.

      Comme pour beaucoup de sujets l’Etat complexifie les choses. On gagnerait énormément en clarté et peut être même de l’argent au final. Si les règles du jeu étaient plus faciles en général.
      Marc Burlet Articles récents : Comment bien choisir un nouvel emploi ?My Profile

  2. @InvestMan

    Il ne faut pas tout mettre sur le dos de l’Etat. Il faut savoir que le PEL existe depuis 1969. Il est évident que ce ne sont les mêmes choses qui prévalent 45 ans plus tard !
    Un des principes du droit est d’éviter tant que faire se peut la rétroactivité. As-tu vu le tolé généré par la loi de financement de la sécurité sociale visant à appliquer le taux de 15.5 % là où le taux fixé à l’ouverture du produit devait s’appliquer ?
    Les investisseurs ont aussi leur part de responsabilité. Par exemple c’est en constatant que le PEL était détourné de sa vocation première que le système de prime de l’Etat a été réformé (au passage sauf erreur de ma part c’est pas 50 % des intérets mais 2/5 soit 40%).
    L’article de Marc le dit bien une grande majorité des détenteurs s’en servent comme d’un placement sûr et bien rémunéré un PEL ouvert entre le 1/7/1985 et le 15/5/1986 par exemple rapporte 7.5% dont 2.75% versé par l’Etat (ie nos impôts)
    D’où au final une complication extrême quand on veut parler de tous les cas. Il serait plus judicieux de faire un article avec les conditions actuelles pour que les lecteurs puissent savoir s’ils doivent un ouvrir un.

    De toutes façons se plaindre de l’Etat est vain. Il faut soit se lancer en politique pour faire évoluer les choses soit faire en sorte de profiter des dispositifs existants tant qu’ils sont à notre disposition.
    Par exemple contrairement à ce que dit l’article il est tout à fait possible de faire un investissement locatif avec le PEL tout en profitant de la prime de l’état. Cela passe par l’acquisition de parts de SCPI (orientée immobilier d’habitation) et pour profiter du second effet kisskool on prendra soin d’acheter des SCPI de défiscalisation (*) ce qui revient à dire que l’Etat vous donne de l’argent pour que payez moins d’impôt…

    (*) Je considère que vous êtes assez imposé. En effet si vous placez vos économies sur des produits non (ou peu) fiscalisés c’est que vous êtes « hautement » fiscalisé sinon vous auriez tout intérêt à les placer sur des produits fiscalisés mais avec une meilleure rémunération.
    Illustration : le taux net hors prime de l’Etat est de 2.1125 % (2.5 % moins 15.5 % de prélévèments sociaux) pour un PEL ouvert depuis le 01/03/2011
    Si vous êtes au TMI de 5,5% pour faire mieux il faut placer à 2.68 % bruts
    Si vous êtes au TMI de 14% pour faire mieux il faut placer à 3 % bruts
    Si vous êtes au TMI de 30% pour faire mieux il faut placer à 3.88 % bruts
    Si vous êtes au TMI de 41% pour faire mieux il faut placer à 4.86 % bruts
    Si vous êtes au TMI de 45% pour faire mieux il faut placer à 5.35 % bruts
    Les contribuables les moins taxés surtout s’ils n’envisagent pas une opération immobilière auront ainsi probablement plus intérêt à se tourner vers un (bon) compte à terme (pour rester dans un produit sans risque de perte en capital) plutôt que vers un PEL
    Didier Articles récents : Cash-flow : quand jouer à qui a la plus grosse vous fait perdre beaucoup !My Profile

    • Salut Didier,

      Je te confirme que c’est bien 50% des intérêts pour le CEL 😉 .
      Arrêté du 6 juin 1998 – Article 2, dit : « La fraction visée à l’article R. 315-16 du code de la construction et de l’habitation est égale à 1/2 à compter du 16 juin 1998. »

      Article R. 315-16, qui contient entre autre, je cite : « Toutefois la prime d’épargne ne peut pas dépasser par opération de prêt un montant fixé par arrêté du ministre chargé des finances du ministre chargé de la construction et de l’habitation. »

      Pour la location, je n’ai pas dit qu’on pouvait utiliser le PEL pour faire du locatif ou de la SCPI. Pour deux raisons :
      1) Le podcast, et la transcription texte qui va avec sont déjà très long. Et surtout ils contiennent beaucoup d’infos. Il faut que le discours reste centré.
      2) Cet article n’a pas vocation à parler d’investissement locatif, mais seulement du PEL pour financer sa résidence principale.

      Ma ligne éditoriale est de scinder les sujets complexes mais importants en plusieurs articles 🙂 .
      On vient de voir une partie du PEL. Et dans un nouveau post je parlerais plus en détail des petits plus de ce produit notamment pour de l’investissement.
      Et j’écrirais un article avec les chiffres exacts, des différents taux.

      Il est important je pense de comprendre comment fonctionne les choses. Puis ensuite de voir concrètement ce qu’il se passe avec les données de l’instant t.
      Je pourrais tout faire en une fois, mais le résultat serait un article vraiment énorme et peu digeste 😀 .

      Merci pour l’illustration des taux bruts qu’il faut pour battre le PEL en fonction de sa TMI 😉 .
      Marc Burlet Articles récents : Comment bien choisir un nouvel emploi ?My Profile

  3. Bonsoir,

    Je possède un PEL mais pas de CEL.

    Le taux du CEL n’étant pas très élevé, je ne trouve pas ce placement assez intéressant même avec les droits à prêt.

    En revanche je recommande le PEL. Il me semble adapté à tout épargnant débutant : bon taux d’épargne sécurisée et surtout compte bloqué : en effet cela nous oblige à garder une certaine somme de côté. Pour quelqu’un qui a du mal à ne pas toucher à ses comptes d’épargne, cela compte.

    De plus on arrive assez rapidement à une belle somme tout en épargnant ne serait ce que 100 ou 200 € par mois.

    Je regrette en revanche une chose : pour arriver à de bons intérêts (4000 à 6000 € d’intérêts au bout de 8 à 10 ans), il faut réussir à mettre par exemple 300 €, ce qui rend ce plan assez contraignant.

    • Frédéric,

      Effectivement le CEL ne rapporte quasiment rien aujourd’hui et c’est bien dommage.

      Par contre les droits à prêt permettent de financer les travaux que l’on pourrait avoir après un achat immobilier.
      Et pour moins cher que les crédits actuellement proposés par les banques ce qui est un très gros avantage pour les personnes concernées.

      L’objectif premier du PEL est de financer un logement, via l’épargne accumulée et via le prêt associé s’il est intéressant…

      Pour la partie intérêts du PEL c’est comme tout placement, plus on a d’argent placé plus on en gagne en retour.
      Du coup je ne comprends pas du tout ton côté contraignant car ce serait la même chose pour une assurance vie par exemple.
      Le seul moyen de gagner plusieurs milliers d’euros d’intérêts est d’épargner régulièrement sur une longue période quel que soit le produit, même si c’est évidemment bien plus simple avec un taux d’intérêt élevé 🙂

      Marc.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge