Une base solide même si cela rapporte peu

Pour votre épargne de précaution, il faut jouer la sécurité.

Comme pour toute bonne construction, il est important d’avoir des fondations solides.

Une base solide même si cela rapporte peu

Crédit photo : Fondations Marc Saulnier

Jouer à la roulette avec ce bas de laine peut s’avérer contreproductif.

Et peut même vous causer du tort…

 

 

Sécurité et disponibilité

Il y a un temps pour chaque chose, pour la gestion de votre argent c’est pareil. Au début il faut sécuriser ses fondations puis se servir du reste « pour partir à l’aventure ».

Il est très tentant de placer son épargne de précaution sur un support promettant plus de rendement que les traditionnels livrets bancaires. Je vous encourage d’ailleurs à placer l’excédent de vos livrets sur des produits plus dynamiques dans l’optique que cela vous rapporte plus. Mais pour le noyau dur, celui qui vous servira en cas de problème, il est primordial que vous puissiez compter sur sa disponibilité et sur son capital.

 

En effet, les produits qui rapportent plus sont souvent disponibles avec plus de latence, de quelques semaines pour une assurance vie à quelques mois/années pour d’autre type de placements… Imaginez que vous ayez besoin de 2 000€ dans un laps réduit de quelques jours, vous risquez d’avoir quelques sueurs froides…

 

Mais le plus important je pense, bien au-delà de la rapidité pour avoir les fonds, est le risque de perte en capital.

Sur un investissement de plusieurs années ou décennies, vous avez le temps de voir venir et ainsi ne pas vendre au pire moment. Mais concernant votre épargne de précaution, si vous avez le couteau sous la gorge vous serrez obligé de vendre, quel que soit votre position, bonne comme mauvaise. Imaginez une personne qui avait besoin de cette épargne rapidement mais qui l’avait investi dans des  actions de banques et qui a voulu les vendre en pleine crise financière de 2008… Là pas de soucis pour la disponibilité, la vente d’action se fait rapidement, mais la moins-value elle pouvait être énorme…

 

En sommes, il vaut mieux privilégier la sécurité, même si elle vous rapportera moins sur le long terme, vous aurez un accès rapide et sans problème à votre bas de laine.

Et puis au final, vous ne perdrez pas tant que ça, car seul l’argent que vous gardez en marge de sécurité aura moins de rendement, le reste, celui que vous allez investir vous rapportera bien plus et au fil du temps, il représentera également au fur et à mesure un pourcentage bien plus important de votre patrimoine…

 

 

Et après ?

Je pense que c’est là que commence le vrai débat 🙂

Une fois votre objectif d’épargne de précaution atteint, il y a plusieurs écoles de pensées. Mais elles se rejoignent sur la nécessité d’investir pour ainsi récolter les fruits de vos placements.

Après tout dépend de votre profil, de votre style de vie et de vos objectifs. Ainsi vous n’épargnerez et n’investirez pas pareil que vous soyez propriétaire, locataire, jeune actif, bientôt à la retraire, etc… Il faut également prendre en compte votre degré d’aversion au risque…

 

Pour ma part, je fais un mix de plusieurs choses. C’est à dire que j’investi via différents outils sur différent secteurs, avec des durées différentes et des risques différents. Ainsi je peux avoir un patrimoine varié et qui subira plus modérément les problèmes. La diversification est ici quelque chose de primordial, en effet si tout vos investissements sont boursiers ou immobiliers par exemple, en cas de crise boursière ou d’effondrement du prix de l’immobilier vous pouvez perdre gros, en jouant sur plusieurs tableau vous avez ainsi potentiellement moins de risque. Mais ceci n’est pas toujours possible car la mise de départ peu être élevée, dans le cas de l’immobilier notamment.

Pour finir, et comprendre l’intérêt de l’épargne de précaution, prenons un scénario catastrophe, si vos investissements s’avèrent désastreux et que vous perdez une grande quantité de vos économies, vous aurez quand même votre bas de laine en sécurité qui pourra vous aider à faire face. C’est pour cela qu’il est important, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait.

Il est donc important de bien différencier l’épargne de précaution des investissements quels qu’ils soient, et de notamment commencer par le premier pour avoir un vrai filet de sécurité au cas où. A noter que pour votre réussite financière les deux sont important, chacun à sa manière il vous mènera vers une vie plus riche.

 

 

Nous reviendrons dans de futurs articles sur les différents types d’investissements, et sur les manières d’investir.

Dites-moi dans les commentaires, quel investissement vous intéresse le plus.

 

Cet article vous a plu ?

Alors reprenez le contrôle de votre argent en téléchargeant gratuitement mes bonus :

- Les tableaux de suivi de vos finances et leurs graphiques.

- Le guide "Les bonnes bases pour commencer à s'enrichir".

4 plusieurs commentaires

  1. bonjour

    ton approche est perspicace

    jouer un peu en bourse en ce moment, et sécuriser les Plus values sur un super livret

    ludovic

  2. Salut Ludovic,

    Oui tu as raison, c’est en effet une bonne option pour l’instant !
    J’ai quand même une très forte tendance à privilégier l’investissement sur le long terme dans une optique « buy and hold » (acheter et garder) pour profiter des dividendes et les réinvestir ensuite.

    Marc.

  3. Je confirme pour l’épargne de précaution, ayant eu besoin de près de 5.000€ sous 7 jours, l’épargne de précaution a été grandement apprécié et sollicité.
    1 mois après une entrée compensait la dépense, mais ça fait quand même lourd durant un mois.
    David Articles récents : Vivre avec 36% de mes revenusMy Profile

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

CommentLuv badge